Télécharger la nouvelle application Nostalgie sur Android
X
QUELS FRUITS ET LÉGUMES FAUT-IL (VRAIMENT) ACHETER BIO ?
Près de 85 000 aliments ont été analysés en 2016 par 30 pays européens.

Cette semaine, nos confrères de La Libre Belgique se demandent s’il vaut mieux manger une pomme belge issue de l’agriculture conventionnelle plutôt qu’une banane bio qui a fait des milliers de kilomètres en avion. Pour répondre à cette question, la journaliste Laurence Dardenne s’est basée sur le dernier rapport de l'Efsa* sur les résidus des produits phytopharmaceutiques dans les denrées alimentaires. Voilà ce qu’il faut retenir. 

Pas besoin d’acheter nécessairement bio** : 

  • Les ananas, les avocats, les melons, les kiwis, les mangues : leur pelure retient une grosse partie des résidus des pesticides que les agriculteurs y jettent.
  • Les bananes : généralement, elles sont traitées avec un anti-germe pulvérisé non pas en cours de culture mais surtout avant de les stocker… Cela dit, étant donné qu’on ne mange pas la peau de banane, il y a peu de risque que cette substance arrive dans notre estomac.
  • Pas besoin d’acheter un chou bio (sauf le chou frisé) dont on retire les grosses feuilles extérieures. Idem pour les brocolis.
  • Les oignons et les patates douces : leurs défenses naturelles sont suffisantes. Du coup, elles peuvent être cultivées avec un minimum de pesticides 

On achète bio, d’office : 

  • Les pommes de terres, les épinards, les choux frisés, le céleri : ces légumes sont abondamment arrosés de crasses durant leur croissance…
  • Les pommes, les poires, les fraises, les cerises, les nectarines, les pêches : les insectes en raffolent tellement que les agriculteurs font généralement tout pour s’en débarrasser. Donc on évite à tout prix la production conventionnelle et on mise sur le bio !
  • Le raisin : plus il vient de loin, plus il sera enveloppé de pesticides. Le raisin est en effet très vulnérable face aux champignons et aux bactéries… 
  • Les agrumes : les citrons, oranges, pamplemousses… sont très régulièrement traités après la récolte, pour assurer leur protection pendant le transport
  • Les tomates : les pesticides se concentrent dans la peau. Donc si on ne les prend pas bio, on l’enlève avant de l’avaler.
  • Mais encore : les courgettes, les aubergines, les salades, ou encore les poivrons : il s’agit de produits à cycle court et très sensibles aux maladies et aux insectes. Donc on sait que, de base, ils seront aspergés de pesticides. Vive le bio ! 

Penser bio ne doit pas nous empêcher de penser « local » et « de saison »

Selon Sylvie La Spina, agronome chez Nature & Progrès et interrogée par La Libre Belgique, « tout devrait idéalement être bio, même s’il faut évidemment rester attentif à l’origine des produits pour l’impact qu’ils peuvent avoir sur l’environnement. » Important également : respecter le calendrier pour consommer des fruits et légumes de saison. Hors saison, un aliment viendra d’une récolte sous serre ou sera davantage traité pour l’aider à pousser. On comprend donc tout l’intérêt de consommer un fruit ou à légume qui arrive naturellement à point. 

Intéressé par le bio ? Le Salon Valériane se tient à Namur Expo ces 31 août, 1er et 2 septembre. 

* Efsa : Autorité européenne de sécurité des aliments
** Nous sommes bien conscients qu’acheter bio, c’est soutenir un mode de production auquel chacun est libre d’adhérer. Dans cet article, nous nous limitons aux résultats
et aux conclusions qui en découlent.


VOUS AIMEREZ AUSSI - ARTICLES
VOIR PLUS
Nostalgie : Le droit collaboratif pour une justice plus douce et plus empathique
Le droit collaboratif pour une justice plus douce et plus empathique
Négocier au lieu de s’affronter. Qu’on se le dise : le tribunal n’est pas toujours un passage obligé.
Lire la suite...
Nostalgie : Des artistes accompagneront le premier touriste qui fera le tour de la Lune
Des artistes accompagneront le premier touriste qui fera le tour de la Lune
L’identité de l’heureux élu a été dévoilé hier soir au siège de SpaceX.
Lire la suite...
Nostalgie : 3 idées qui sauveront les océans
3 idées qui sauveront les océans
Une bouteille et des six packs biodégradables, des lunettes en coquillage… voilà des idées qui pourraient donner un sacré coup de frein au flot de déchets plastiques déversés dans la grande bleue.
Lire la suite...
Nostalgie : 200 stars lancent un appel pour sauver la planète
200 stars lancent un appel pour sauver la planète
Alain Delon, Isabelle Adjani, Marion Cotillard, Charles Aznavour… tous veulent éviter le « cataclysme planétaire ».
Lire la suite...
VOUS AIMEREZ AUSSI - PODCASTS
VOIR PLUS
Une justice plus empathique
Avec le droit collaboratif, on zappe la case tribunal.
La mobilité partagée au cœur de la semaine de la mobilité
Voiture, vélo, trotinnette... Aujourd'hui, on peut appréhender les moyens de transport comme des services et non plus comme des propriétés.
De la réussite parmi vous !
Une grande campagne de sensibilisation pour casser les stéréotypes et passer au dessus des clichés
La semaine de la mobilité commence ce dimanche
En Wallonie, 3 ravels "special mob" sont organisés et dimanche, pas de voiture à Bruxelles !
VOUS AIMEREZ AUSSI - VIDÉOS
VOIR PLUS
Françoise Bertieaux dans Bienvenue chez Nous
Didier Reynders dans Bienvenue chez Nous
Cultiver sur les toits : un danger pour la santé ?
Georges Gilkinet dans Bienvenue Chez Nous