Télécharger la nouvelle application Nostalgie sur Android
X
VOUS ADOPTEZ UN CHIEN ? DEMANDEZ UN CONGÉ DE MATERNITÉ !
Une entreprise américaine donne droit à une semaine de jours de congés aux nouveaux maitres.

Parlez-en aux collègues autour de vous si vous n’en avez pas : l’arrivée d’un chien ou d’un chat, c’est un vrai chamboulement dans une vie. On n’ira pas jusqu’à faire la comparaison avec l’arrivée d’un bébé mais à en entendre certains, c’est tout comme. Visiblement très compréhensive, une entreprise de marketing de Minneapolis propose à ses employés un « congé de maternité » ou du télétravail aux nouveaux maîtres. Objectif : leur permettre d’accueillir en bonne et due forme le petit dernier de la maison. Pour Allison McMenimem, vice-présidente de l’entreprise Nina Hale « l’idée est d’offrir des avantages qui avidement simplement à garder les employés au bureau, c’est tout ». 

Le bien-être, toujours le bien-être

Elles sont de plus en plus nombreuses les sociétés à se soucier du bien-être de leurs employés : crèche au travail, salles de sport, repas gastronomiques offerts aux employés… les firmes américaines rivalisent d’ingéniosité pour garder leur personnel. Ici, chez Nina Hale, aucun secret : on veut attirer de nouvelles recrues et fidéliser les salariés en poste en chouchoutant ce qui leur fait du bien. A savoir, leur chat ou leur chien. Rien de tel pour un nouveau toutou qu’avoir un maître rien qu’à lui durant les premiers jours. La demande de plusieurs employés a bel et bien été entendue par la direction. La mesure est devenue officielle en juillet. 

Des toutous admis au bureau

En Belgique, aucune mesure de ce genre n’existe. Par contre, dans plusieurs entreprises, on a bien compris l’impact d’un animal de compagnie sur le moral de son maître. Ainsi, depuis quelques mois, les employés de Tom&Co à Grand-Bigard, Nestlé et Mars, ils peuvent venir travailler avec leur toutou. De quoi bénéficier d’un soutien infaillible lors des longues journées de travail.  Pour l’employé, ce serait tout bénéf : les animaux au travail seraient bons pour le moral et diminueraient la pression. Du coup, pour les patrons, c’est bingo : l’ambiance s’en ressent et qui dit meilleure ambiance dit aussi meilleur boulot.

VOUS AIMEREZ AUSSI - ARTICLES
VOIR PLUS
Nostalgie : Le droit collaboratif pour une justice plus douce et plus empathique
Le droit collaboratif pour une justice plus douce et plus empathique
Négocier au lieu de s’affronter. Qu’on se le dise : le tribunal n’est pas toujours un passage obligé.
Lire la suite...
Nostalgie : Des artistes accompagneront le premier touriste qui fera le tour de la Lune
Des artistes accompagneront le premier touriste qui fera le tour de la Lune
L’identité de l’heureux élu a été dévoilé hier soir au siège de SpaceX.
Lire la suite...
Nostalgie : 3 idées qui sauveront les océans
3 idées qui sauveront les océans
Une bouteille et des six packs biodégradables, des lunettes en coquillage… voilà des idées qui pourraient donner un sacré coup de frein au flot de déchets plastiques déversés dans la grande bleue.
Lire la suite...
Nostalgie : 200 stars lancent un appel pour sauver la planète
200 stars lancent un appel pour sauver la planète
Alain Delon, Isabelle Adjani, Marion Cotillard, Charles Aznavour… tous veulent éviter le « cataclysme planétaire ».
Lire la suite...
VOUS AIMEREZ AUSSI - PODCASTS
VOIR PLUS
Une justice plus empathique
Avec le droit collaboratif, on zappe la case tribunal.
La mobilité partagée au cœur de la semaine de la mobilité
Voiture, vélo, trotinnette... Aujourd'hui, on peut appréhender les moyens de transport comme des services et non plus comme des propriétés.
De la réussite parmi vous !
Une grande campagne de sensibilisation pour casser les stéréotypes et passer au dessus des clichés
La semaine de la mobilité commence ce dimanche
En Wallonie, 3 ravels "special mob" sont organisés et dimanche, pas de voiture à Bruxelles !
VOUS AIMEREZ AUSSI - VIDÉOS
VOIR PLUS
Françoise Bertieaux dans Bienvenue chez Nous
Didier Reynders dans Bienvenue chez Nous
Cultiver sur les toits : un danger pour la santé ?
Georges Gilkinet dans Bienvenue Chez Nous