Télécharger la nouvelle application Nostalgie sur Android
X
MARCEL : "COMMENT LES PETITS RIENS M'ONT SORTI DE LA RUE"
Jusque dimanche, l'asbl installe un lit géant au Cinquantenaire. Symbole du rêve inaccessible pour les sans-abri qu'ils accompagnent.

Parmi eux : il y a Marcel. Au total, il a vécu 33 mois au sein de la maison d'accueil des Petits Riens. Chaque année, 300 personnes en grande précarité poussent leur porte. Car Les Petits Riens, ce ne sont pas que des bulles à vêtements et des magasins de seconde main. En 1937, l'asbl est créée afin d'aider les sans-abri à avoir un logement fixe et à acquérir une stabilité sur le long terme. C'est ça, leur mission de base.

Un lit géant au Cinquantenaire

Ce 8 septembre, Les Petits Riens installent un lit de 3 mètres de haut devant les grilles du parc du Cinquantenaire, à Bruxelles. Symbole d'un rêve de confort inaccessible. Jusqu'à dimanche, ils raconteront le périple qu'est la recherche de logement quand on est à la rue. A travers la voix de sans-abri qui s'en sont sortis, dont celle de Marcel. A travers une compagnie de théâtre, la distribution de livres de poche aux passants, à travers des mannequins vivants dans 5 vitrines aménagées pour l'occasion. 

Un suivi et un accueil 

Si le nom des Petits Riens et son travail de collecte de vêtements est connu, les Belges n'ont qu'une mince idée des projets sociaux qu'ils financent grâce aux bénéfices des magasins de seconde main. Aujourd'hui, l'asbl accueille, été comme hiver, 85 personnes dans un centre. Une maison pour jeunes a également été mise ainsi qu'un centre de service social.

Acheter ou donner aux Petits Riens sert donc à financer les personnes qui suivent, au quotidien, les sans-abri. Ceux qui ont pris conscience de leur condition et qui veulent en sortir. 80 ans après leur création, l'économie solidaire est et restera un défi de tous les jours qui ne demande qu'à être encouragé.

Loading the player...
Bon anniversaire, Les Petits Riens !


VOUS AIMEREZ AUSSI - ARTICLES
VOIR PLUS
Nostalgie : L’école du Parc Maximilien, premier Prix Belge des Droits de l’Enfant
L’école du Parc Maximilien, premier Prix Belge des Droits de l’Enfant
Vent de fraicheur au Parlement fédéral samedi dernier. Sur les sièges des députés : des ados de 12 à 19 ans. Ils ont élu l’initiative qui, à leurs yeux, ont le plus mis en avant les Droits de l’Enfant ces 12 derniers mois. Ce sont même eux qui ont décidé des critères de sélection !
Lire la suite...
Nostalgie : Le cochon d’Inde, bien plus qu’un animal de compagnie pour Apollonia (5/5)
Le cochon d’Inde, bien plus qu’un animal de compagnie pour Apollonia (5/5)
En 2014, Iles de Paix a offert 9 cochons d’Inde* à Apollonia. Aujourd’hui, elle en a 150. Leur vente sur les marchés lui permet payer les études de ses enfants et de les nourrir. Mais si Apolonnia affiche un si beau sourire, c’est surtout parce qu’elle est fière d'elle.
Lire la suite...
Nostalgie : Lucia, cette jolie fleur dont les Péruviens prennent de la graine (4/5)
Lucia, cette jolie fleur dont les Péruviens prennent de la graine (4/5)
Dans son domaine de Churubamba, à 4000 mètres d’altitude, Lucia rayonne dans son jardin du paradis. Ses cultures, c’est tout un écosystème reconstitué. Productrice mais aussi commerçante, Lucia pousse, chaque samedi les clients du marché de Huanuco à manger sain et durable.
Lire la suite...
Nostalgie : Iles de Paix : Antonia a accès à l’eau potable et se sent mieux chez elle (3/5)
Iles de Paix : Antonia a accès à l’eau potable et se sent mieux chez elle (3/5)
A 2 heures de vol de Lima, c’est une maman de 2 enfants qui nous accueille dans sa ferme. Grâce à Iles de Paix, Antonia a accès à l’eau potable chez elle et ses conditions de vie se sont améliorées.
Lire la suite...
VOUS AIMEREZ AUSSI - PODCASTS
VOIR PLUS
L’école du Parc Maximilien, premier Prix Belge des Droits de l’Enfant
Vent de fraicheur au Parlement fédéral samedi dernier. Sur les sièges des députés : des ados de 12 à 19 ans. Ils ont élu l’initiative qui, à leurs yeux, ont le plus mis en avant les Droits de l’Enfant ces 12 derniers mois.
Le cochon d’Inde, bien plus qu’un animal de compagnie pour Apollonia (5/5)
, Iles de Paix a offert 9 cochons d’Inde à Apollonia. Aujourd’hui, elle en a 150. Leur vente sur les marchés lui permet payer les études de ses enfants et de les nourrir. Mais si Apolonnia affiche un si beau sourire, c’est surtout parce qu’elle est fière d’elle.
Lucia, cette jolie fleur dont les Péruviens prennent de la graine (4/5)
Productrice mais aussi commerçante, Lucia pousse, chaque samedi les clients du marché de Huanuco à manger sain et durable.
Iles de Paix : Antonia a accès à l’eau potable et se sent mieux chez elle (3/5)
A 2 heures de vol de Lima, c’est une maman de 2 enfants qui nous accueille dans sa ferme. Grâce à Iles de Paix, Antonia a accès à l’eau potable chez elle et ses conditions de vie se sont améliorées.
VOUS AIMEREZ AUSSI - VIDÉOS
VOIR PLUS
Nostalgie et Iles de Paix au Pérou : découvrez notre road movie
Olivier Maingain dans La Nosta Family
Nostalgie et Iles de Paix au Pérou : hola Napoleon
Nostalgie et Iles de Paix au Pérou : un meilleur cadre de vie pour Antonia et sa famille