Télécharger la nouvelle application Nostalgie sur Android
X
MARCEL : "COMMENT LES PETITS RIENS M'ONT SORTI DE LA RUE"
Jusque dimanche, l'asbl installe un lit géant au Cinquantenaire. Symbole du rêve inaccessible pour les sans-abri qu'ils accompagnent.

Parmi eux : il y a Marcel. Au total, il a vécu 33 mois au sein de la maison d'accueil des Petits Riens. Chaque année, 300 personnes en grande précarité poussent leur porte. Car Les Petits Riens, ce ne sont pas que des bulles à vêtements et des magasins de seconde main. En 1937, l'asbl est créée afin d'aider les sans-abri à avoir un logement fixe et à acquérir une stabilité sur le long terme. C'est ça, leur mission de base.

Un lit géant au Cinquantenaire

Ce 8 septembre, Les Petits Riens installent un lit de 3 mètres de haut devant les grilles du parc du Cinquantenaire, à Bruxelles. Symbole d'un rêve de confort inaccessible. Jusqu'à dimanche, ils raconteront le périple qu'est la recherche de logement quand on est à la rue. A travers la voix de sans-abri qui s'en sont sortis, dont celle de Marcel. A travers une compagnie de théâtre, la distribution de livres de poche aux passants, à travers des mannequins vivants dans 5 vitrines aménagées pour l'occasion. 

Un suivi et un accueil 

Si le nom des Petits Riens et son travail de collecte de vêtements est connu, les Belges n'ont qu'une mince idée des projets sociaux qu'ils financent grâce aux bénéfices des magasins de seconde main. Aujourd'hui, l'asbl accueille, été comme hiver, 85 personnes dans un centre. Une maison pour jeunes a également été mise ainsi qu'un centre de service social.

Acheter ou donner aux Petits Riens sert donc à financer les personnes qui suivent, au quotidien, les sans-abri. Ceux qui ont pris conscience de leur condition et qui veulent en sortir. 80 ans après leur création, l'économie solidaire est et restera un défi de tous les jours qui ne demande qu'à être encouragé.

Loading the player...
Bon anniversaire, Les Petits Riens !


VOUS AIMEREZ AUSSI - ARTICLES
VOIR PLUS
Nostalgie : Itinéraire bis gourmand suit son petit bonhomme de chemin
Itinéraire bis gourmand suit son petit bonhomme de chemin
La start-up remet au goût du jour une méthode de conservation millénaire : la lactofermentation. Et elle a besoin de vous !
Lire la suite...
Nostalgie : Bike Brussels : découverte du vélo-cargo
Bike Brussels : découverte du vélo-cargo
Véritable alternative à la petite voiture, il ne pollue pas et s'avère tout aussi pratique.
Lire la suite...
Nostalgie : La semaine de la mobilité : ça commence demain !
La semaine de la mobilité : ça commence demain !
Loin de se limiter à la journée sans voiture, la semaine de la mobilité tend à limiter les bouchons et dépolluer nos routes, sur le long terme.
Lire la suite...
Nostalgie : Junior : une pirogue pour renouer avec ses racines
Junior : une pirogue pour renouer avec ses racines
Adopté à l'âge de 2 ans et heureux d'avoir renoué des liens avec sa mère biologique et ses soeurs, Junior veut raconter son histoire à travers un documentaire qui aura pour fil conducteur, une pirogue.
Lire la suite...
VOUS AIMEREZ AUSSI - PODCASTS
VOIR PLUS
Itinéraire bis gourmand suit son petit bonhomme de chemin
La start-up remet au goût du jour une méthode de conservation millénaire : la lactofermentation. Et elle a besoin de vous !
Bike Brussels : découverte du vélo-cargo
Véritable alternative à la petite voiture, il ne pollue pas et s'avère tout aussi pratique.
La semaine de la mobilité : ça commence demain !
Loin de se limiter à la journée sans voiture, la semaine de la mobilité tend à limiter les bouchons et dépolluer nos routes, sur le long terme.
Good Planet : une pause écolo
Comment faire une pause sans générer de déchet ? Réponse avec notre Good Friend, Philippe Soreil.
VOUS AIMEREZ AUSSI - VIDÉOS
VOIR PLUS
Paul Magnette dans La Nosta Family
Charles Michel en interview dans La Nosta Family
Découvrez Julien Lepeer, le porte-parole d'Oxfam, dans La Nosta Family
La vidéo de La Nosta Family