Télécharger la nouvelle application Nostalgie sur Android
X
TITANIC : 20 ANS DÉJÀ !
Le 7 janvier 1998 sortait en Belgique (et aussi en France) le film le plus attendu de la décennie : Titanic. Ca vous rappelle des souvenirs, ça ?

Titanic : 20 ans, déjà !

Le film est attendu parce qu’on a été prévenu qu’il est spectaculaire mais aussi romantique en diable. Car c’est là tout l’intérêt du film : tout le monde connaît la fin et pourtant James Cameron va nous surprendre.

A l’époque, James Cameron, c’est avant tout Mr Terminator, une trouvaille dont la suite est encore plus passionnante, exploit qu’il réédite en tournant la suite d’Alien. Il a aussi donné avec bonheur et succès dans la comédie en tournant à grands frais un remake d’un film français : True Lies. Et puis il y a eu aussi Abyss, où pour la première fois, il tourne un thriller en haute mer.

La production de Titanic est cyclopéenne, du jamais entrepris : deux cents millions de dollars de budget. Mais le metteur en scène est au sommet de son art, son film est si puissant qu’il lance des carrières d’acteur, rafle 11 Oscars, bat des records de vente de CD et surtout d’entrées avec presque deux milliards de dollars de recettes alors qu’aucun n’avait encore jamais franchi la barre du milliard. Oui, Cameron a le droit de crier comme son héros incarné par Leonardo Di Caprio qu’il se sent le roi du monde.

Alors que vous dire sur ce film dont on a tant parlé : ah ben tiens, le Box Office. On sait tous que le film a en France attiré près de 22 millions de spectateurs. Mais en Belgique, c’est plus de 3 millions et demi. Vous vous rendez compte : 1 Belge sur 3, de 0 à 99 ans, y est allé. Même si on soupçonne quelques geeks et passionnés d’y être allé une paire de fois, ça fait encore beaucoup de monde.

Et puis aussi, tiens, parmi tous les rôles historiques, vous avez peut-être remarqué que le Capitaine du Titanic, c’est Bernard Hill, le roi Theoden dans Le Seigneur des Anneaux. Pour génial qu’il soit, c’est Robert de Niro qui devait endosser le costume mais il a dû y renoncer pour cause de pépin de santé.

Enfin, il y a Cameron lui-même qui a, pour le coup, mérité le succès et tous les lauriers. Il a en effet porté le projet, du scénario jusqu’au montage. Il était partout à la barre c’est le cas de le dire. Vous vous doutez qu’avec un tel Mamouth sur le dos, ça l’a mis encore plus sous pression que d’habitude. En effet, les colères du réalisateur sont légendaires, à tel point qu’on le surnomme « le hurleur à 300 décibels », terrorisant les équipes techniques mais aussi les acteurs qu’il ne ménage pas. Kate Winslet et Leonardo Di Caprio se souviennent des scènes du naufrage.

Et quand on lui reproche son caractère emporté, hurlant dans son talkie-walkie et son gueulophone parfois à bout portant sur le plateau, Cameron répond : le cinéma c’est la guerre. Une grande bataille entre le business et l’art.


VOUS AIMEREZ AUSSI - ARTICLES
VOIR PLUS
Nostalgie : L'expo'58 : une affaire sérieuse
L'expo'58 : une affaire sérieuse
Mais qu'est-ce qu'on y a rigolé. Vous ne nous croyez pas ? Ecoutez.
Lire la suite...
Nostalgie : Expo 58, la métamorphose de Bruxelles
Expo 58, la métamorphose de Bruxelles
Il y a 60 ans, le 17 avril 1958 exactement, on inaugurait l’exposition universelle à Bruxelles. Un événement planétaire qui va attirer plus de 41 millions de vsisiteurs.
Lire la suite...
Nostalgie : Rencontre avec Stefan Liberski (et deux autres ex-Snuls)
Rencontre avec Stefan Liberski (et deux autres ex-Snuls)
Quand en 1979 Stefan Liberski était sur le tournage d'un film de Fellini
Lire la suite...
VOUS AIMEREZ AUSSI - PODCASTS
VOIR PLUS
Les bons comptes de l'Expo 58
Grâce à une Belgique joyeuse
Le 17 avril 1958, Bruxelles émerveillait le monde entier
L'expo 58 ouvrait ses portes dans une capitale à la pointe de la modernité
J'ai bien connu Fellini !
Stefan Liberski et deux autres ex-Snuls en librairie (mais chacun de son côté)
Brice est allé visiter Star Wars Identities
et nous en parle en compagnie de Lydwine
VOUS AIMEREZ AUSSI - VIDÉOS
VOIR PLUS
Partez rencontrer Sting en France
Willy Demeyer dans Bienvenue Chez Nous
Ecoutez La Nosta Family de 5h à 9h
Week-end spécial Françoise Hardy