2012 sera électrique... ou pas !

nissan leaf

18/01/2012 - L'électrique, c'est branché ! 

Cela fait plus de 50 ans que les marques en parlent.
On a déjà pu voir certains prototypes ou voitures construites à très petites échelles.
Mais cette fois, ça y est !
2012 sera l’année d’introduction sur le marché des véhicules électriques.
Qu’en pensez-vous ? Votre avis au micro Nostalgie de Dimitri Menil.

Alors Electrique ou hybride ?

 Vous avez peut-être entendu notre comparatif dans le journal de la terre, vendredi dernier.

Pour ceux qui le veulent, il est en podcast sur le site de nostalgie.
Mais en résumé, la technologie hybride reste pour l’instant la plus pratique.
Sauf si vous faites exclusivement des petits trajets.

Pour faire très simple :

Dans une voiture électrique, c'est bien la TOTALITE des batteries qui fait fonctionner le véhicule.
Ces batteries ont une autonomie de maximum 175 kilomètres.
Et lorsqu’elles sont vides, la voiture s’arrête.
Il faut alors les recharger. Et là cela prend au minimum 2 à 3 heures.
C’est le cas de la Nissan Leaf.
Marie-Louise Van dycke – porte-parole de Nissan.

Si vous souhaitez une voiture 100% électrique, vous avez le choix entre la Nissan Leaf, une vraie quatre places. Chez Renault on trouve aussi une familiale la Fluence, une Kangoo. Enfin, il y a de plus petites voitures comme la Mitsubishi Miev ou la Peugeot Ion.

Et puis, il y a donc des voitures hybrides

Cette fois, il s’agit de batteries électriques qui sont couplées à un moteur thermique traditionnel.
Soit essence, soit diesel.
Inconvénient : le rejet CO2 de la voiture n’est pas toujours égal à zéro.
Avantage : vous roulez en électrique en ville mais vous pouvez aussi faire de plus longs trajets.
Autre point positif, vous n’avez pas à recharger les batteries électrique, c’est le moteur thermique qui s’en charge.
Les hybrides les plus connues sont chez Toyota avec une gamme élargie pour la Prius. Mais on trouve désormais des hybrides chez Honda, Opel, Peugeot, ou encore Chevrolet

Plus d'articles a propos de:

 

Commenter cet article