Attention aux radars sur la route des vacances !

par Nicolas Gaspard

radar-fixe.jpg

A quelques jours des grands départs en vacances, l'association d'automobilistes Touring met en garde contre les radars !

Les contrôles sont renforcés en France.

Touring : « Ce sont principalement les voyageurs se rendant ou passant par la France qui doivent être vigilants. La politique de contrôle est encore plus importante que l'an dernier. Le nombre de nouveaux radars mobiles de la police française s'élève à 300. Fin de l'année passée, il n'était que de 190. La méthode est très simple. Des véhicules de police banalisés se déplacent sur les routes et flashent les conducteurs qui roulent trop vite, même en sens inverse. De plus, les radars ne sont pas visibles sur le véhicule.
Touring conseille aux contrevenants de régler rapidement leur amende sinon le montant sera augmenté et le véhicule pourra être confisqué en cas de contrôle avec une amende impayée. Ce n'est pas uniquement la France qui envoie les PV vers le domicile du contrevenant. Depuis novembre 2013, et, sur base d'une directive européenne, les états membres sont censés utiliser les mêmes méthodes d'échange de données afin d'identifier les contrevenants étrangers sur les routes. Les autres états ont automatiquement accès à vos données afin de vous envoyer les amendes. Ce système est valable pour les vitesses trop élevées, le passage d'un feu rouge, rouler sous influence, téléphoner sans main libre, ne pas porter la ceinture de sécurité, ne pas porter de casque, utiliser des voies de circulation interdites (bande de bus, bande des pneus crevés,...). Le contrevenant doit être informé de l'amende dans l'une des langues officielles de son pays. L'an dernier, la Belgique a ainsi verbalisé 299.000 conducteurs étrangers.


Détecteur de radars

Touring met les vacanciers en garde sur la détention et l'utilisation d'un système détectant les caméras et les radars mobiles. « Dans un certain nombre de pays**, ceux-ci font l'objet d'amendes sévères. Cela va de la saisie de l'appareil jusqu'au paiement d'amendes variant d'un pays à l'autre. Il n'est pas toujours suffisant d'éteindre l'appareil de détection, parfois le seul fait d'en posséder un, peut constituer une infraction pénale. »
Les systèmes GPS qui indiquent les radars et les travaux sur base de banques de données accessibles au public sont quant à eux acceptés dans la plupart des pays. Ils indiquent des zones dangereuses et des soi-disant points d'intérêts ainsi que les radars fixes. Les radars mobiles ne sont pas indiqués, étant donné que les GPS ne cherchent pas activement les radars. Cependant, certains pays interdisent également ce système. »

Plus d'articles a propos de:

 

Commenter cet article