Francorchamps: le circuit mythique vu par Michel Vaillant !

par Nicolas Gaspard

Michel Vaillant Francorchamps

"Spa – Francorchamps. Le plus beau circuit du monde !"

C'est une affirmation qui peut paraître comme chauvine lorsqu'elle est relayée par un journaliste belge, et pourtant !

Pourtant, l'ouvrage qui voit le jour aujourd'hui traite de ce circuit. De cette Région. De ce mythe.
Et ça, c'est une grande première pour les Dossiers Michel Vaillant qui habituellement reviennent sur des personnalités et non des lieux.

« Je vais gagner ! »

Celui qui signe la préface de ce dossier Francorchamps n'est autre que le plus grand pilote belge de tous les temps à savoir Jacky Ickx. Une préface dans laquelle il revient sur un de ses exploits : le record de vitesse moyenne (263 km/h) réalisée sur l'anneau Ardennais.

Il est évidemment question de Jacky Ickx dans les quelques 125 pages qui constituent ce dossier.

Entre réalité et fiction

Les habitués des dossiers Michel Vaillant connaissent ce subtil mélange entre des pages purement historiques et des extraits des aventures du pilote imaginaire.

Le lecteur est invité à se plonger ou se replonger dans « Le Grand défi » (en 1958), « Le pilote sans visage » (en 1959), « L'honneur du Samouraï » (en 1964), « Steve Warson contre Michel Vaillant » (en 1981), « Rififi en F1 » (en 1982) et « Le caïd de Francorchamps » (en 1988).

Autant d'extraits de la bande dessinée qui relatent de près ou de loin les aventures de notre héros sur le circuit de Spa.

La réalité, elle, revient sur la création du circuit. Comment la Belgique s'est imposée aux yeux des pilotes internationaux comme le meilleur et le plus beau tracé international. Retour aussi sur certaines anecdotes de courses. Sur le rôle de certaines marques de véhicules ou de certaines personnalités qui ont forgés la légende du circuit.

Et puis ce sont aussi de magnifiques photographies d'époque qui donnent à elles seules un aperçu de l'atmosphère des courses mythiques des 24 heures, des 1000 kilomètres ou de la Coupe du Roi.

Anecdote surprenante !

« En 1925 aussi, l'humour avait sa place. Les équipes Alfa Roméo et Delage sont au départ du Grand-Prix de Belgique. Le public belge encourage follement l'équipe française et réserve un accueil glacial aux italiens [...] La course est une hécatombe. Deux voitures restent en piste, les Alfa Roméo d'Ascari et de Campari. C'est alors que le directeur de l'équipe italienne, qui n'a pas apprécié les manifestations du public, décide de prendre sa revanche. Il fait stopper les pilotes au stand, installe une table, des chaises, une nappe, des assiettes et les invite à se restaurer tranquillement... sous la hué des spectateurs »

Dossier Michel Vaillant « Spa-Francorchamps »
Alain van den Abeele – Jean Graton
ed Graton – 20,50 euros

Plus d'articles a propos de:

 

Commenter cet article