Giulietta: mère et fille

alfa-giulietta-sprint-1954-t

19/01/2012 - Le rouge est à l'honneur !

On prend la direction de l’Italie aujourd’hui dans le Journal de l’Auto
On va parler de belles italiennes !
Et particulièrement de l’Alfa Roméo Giulietta.
A l’image de la Mini, qu’on vous a présenté début de semaine, Alfa Roméo était dans les années 50 très présent en sport automobile.
La Giulietta fait partie de ces modèles.
Giuseppe La Roussa est l’actuel propriétaire d’une Giulietta, il nous en dresse la carte d’identité.
Un passé sportif qui se traduit dans certains détails extérieurs mais aussi dans l’habitacle.

La descendante

Alfa Romeo Giulietta 001

Aujourd’hui, le nouveau modèle de la Giullietta est plus sage, il se veut uniquement familial.
Avec une superbe ligne extérieure.
En revanche, pour l’avoir testé, on peut regretter la qualité de finition à l’intérieur.
Les plastiques ne sont pas à la hauteur des concurrentes allemandes ou même française.
Le plaisir de conduite, lui est bien présent.

En essence, la Giulietta reçoit les 1.4 et 1.4 MultiAir. En diesel, deux cylindrées : le 1.6l JTDM de 105cv remarquable de sobriété et le 2.0l JTDM de 163/170cv au couple omniprésent. Chacune de ces motorisations reçoit un système Start&Stop destiné à limiter consommation et émissions de CO2.

 

Commenter cet article