L'histoire de la Papamobile !

par Nicolas Gaspard

mercedes-classe-m-une-nouvelle-papamobile-pour-benoit-xvi

Exclusivité
Journal de l'Auto : Le Pape a démissionné car il n'aimait plus sa papamobile !

Bon, d'accord, c'est un peu gros. Mais finalement, lorsqu'on lit le Da Vinci Code ou Anges et Démons de Dan Brown, c'est peu crédible aussi !

En revanche, la démission (surprise) de Benoit XVI est l'occasion pour moi de revenir sur l'histoire des véhicules de fonction du pape.

La toute première voiture papale date de 1909 : C'est le Pape Pie X qui en bénéficie et elle lui est offerte par Mgr Farley, l'Eveque de New-York.

Par la suite, Benoit XV reçut en 1922, une Bianchi 155 et en 1926 : une Bianchi 20. Il semble qu'aucun de ces deux véhicule n'aient servit.

Ce n'est qu'à l'arrivée de Pie XI que les Papes vont délaisser les carrosses à chevaux pour des voitures. Une aubaine pour les différents constructeurs. Le Pape se voit d'ailleurs offrir les derniers modèles des marques Bianchi, Fiat ou Citroën.

Le 22 décembre 1929, date de la signature des Accords de Latran, Pie XI fait sa première sortie officielle en Italie à bord d'une Graham-Paige.

Ce véhicule sera repris par son successeur, Pie XII et finira sa vie de véhicule d'Etat avec seulement 48.000 kilomètres au compteur.

la Papa-mobile

Et Dieu créa la papamobile

Enfin, pas vraiment Dieu mais presque !

Nous sommes en 1930 et c'est André Citroën qui a l'idée de créer un modèle de voiture équipée d'un trône à l'arrière de celle-ci. Ce sera une Lictoria pour Pie XI.

A la même époque, Mercedes-Benz décide également d'offrir un modèle de sa gamme au souverain Pontife. Néanmoins, la collaboration ne sera que de courte durée. Le début de la seconde guerre mondiale marquant la fin de la « collaboration ».

Ce sera la firme Cadillac qui prendra le relais en mettant à disposition de Pie XII une limousine Fleetwood Standard Serie 75 noire. Cette fois encore, le véhicule est muni d'un siège unique à l'arrière et entouré de tout le confort de l'époque.

Dans les années 60, Jean XXIII recevra une Mercedes 300d. En 1963, Paul VI : une Mercedes 600 puis une Lincoln Continental en 1964.

La décennie suivante marquera l'arrivée de la première papamobile telle qu'on l'a connait aujourd'hui (ou presque). Paul VI souhaite être plus facilement visible par les fidèles. Il décide alors d'opter pour un Toyota Land Cruiser blanche et munie d'une plate-forme surélevée.
Les mêmes modifications seront apportées sur une Mercedes, une Range Rover et une Fiat Campagnola.

papamobile Fiat Campagnola

Coupé du ciel !

Jusqu'en 1981, le Pape circulait cheveux au vent. En effet, les véhicules n'étaient pas munis de protections latérales ni de toit.

Après la tentative d'assassinat sur Jean-Paul II, des verrières vont apparaitre sur les véhicules papaux.

Dernièrement, c'est Mercedes qui a équipé le Vatican en véhicules : la classe G d'abord (pas très confortable), la classe ML ensuite.

En 2011, évolution de l'automobile oblige, l'idée d'équiper le Pape d'une papamobile électrique fait son chemin. Finalement, ce sera un modèle hybride qui sera retenu. La raison est qu'une voiture électrique ne permet pas d'accélération rapide en cas de soucis. Paradoxe, toutefois, les deux dernières papamobile livrées en 2012 sont des Mercedes ML essence !

range-rover-papa-mobile

Insolite...

Benoit XVI a choisi la Fiat Campagnola découverte pour sa messe inaugurale en 2005. La même que Jean-Paul II utilisait le jour de l'attentat dont il fut victime.

La plaque minéralogique de la papamobile est « SCV 1 » SCV pour « Stato della Città del Vaticano » cité du Vatican. Nous ne savons pas pour l'instant si après le 28 février, Benoit XVI aura la plaque SCV 2 !

D'autres véhicules ont été conçus spécifiquement pour certaines visites du Pape à l'étranger : Une Peugeot 504 pour Jean-Paul II lors d'un voyage à Lyon en 1988. Un camion Leyland lord d'une visite en Ecosse en 1982 ou encore une Cadillac De Ville parade phaeton.

Nous verrons bien dans les prochains mois dans quel type de véhicule circulera le nouveau pape... S'il souhaite des idées, j'espère qu'il sera... FIDELE... au Journal de l'Auto !

Papamobile ancetre 

 

Commenter cet article