L'i3, une voiture premium 100% électrique: le nouveau pari de BMW

bmw-i3-2013-30-10961204btgsq

Présentation, avantages et inconvénients de cette nouvelle venue dans la gamme des voitures électriques.

Ses caractéristiques

En juillet dernier, BMW dévoile en grande pompe son premier modèle tout électrique, l'i3. L'audacieuse voiture devrait être disponible en novembre. Carte d'identité. Citadine destinée aux trajets urbains. Quatre places, châssis en aluminium, habitacle en plastique renforcé de fibre de carbone. 170 chevaux. Passe de 0 à 100 km/h en 7,2 secondes.

Taille: 4 mètres de long. Poids : 1.195 kilos. Prix estimé : 35.000 euros. Autonomie : de 130 à 160 kilomètres, jusqu'à 200 en mode Eco Pro +. Avec un prolongateur d'autonomie (estimé à 5.000 euros), l'i3 peut viser les 300 kilomètres.

Originalités : la possibilité d'installer un volant à deux branches pour une conduite plus zen, la présence de portes arrières antagonistes (on ne peut les ouvrir que si celles de devant le sont aussi), et enfin des roues étroites de grand diamètre (pour baisser la résistance au roulement). L'i3 a un look décalé et futuriste : chacun appréciera. Ce modèle est aussi le seul dans la catégorie des citadines urbaines haut-de-gamme.

portes

Ses avantages

Le modèle est compact mais spacieux. Il est agile et pratique pour les manœuvres. Le compartiment à bagages est modulable et relativement grand. Les sièges arrière sont rabattables pour augmenter l'espace disponible. Les surfaces vitrées offrent une visibilité panoramique. L'ergonomie est simplifiée : deux gestes suffisent pour démarrer.

La recharge peut se faire en six heures via une « Wall Box » installée dans son garage ou sur n'importe quelle prise électrique traditionnelle en huit heures. Pour les pressés : sur une borne de recharge publique, l'i3 se recharge à 80 % en 30 minutes.

Le grand atout d'une voiture comme l'i3 est son impact positif sur l'environnement : zéro émission ! Véhicule visionnaire, BMW a tout fait pour proposer un modèle haut-de-gamme. Le constructeur a tout repris à zéro, sans se baser sur des modèles préexistants. L'extérieur est dynamique et fonctionnel ; l'intérieur est clair et compact.

full-electric-cars

Ses inconvénients

D'après Le Figaro, qui l'a testée, l'i3 est très maniable pour les manœuvres. En revanche, elle est moins à l'aise dans les grandes courbes abordées un peu vite. Il y a des roulis, les pneus crissent et enfin, Le Figaro déplore un manque de consistance et de retour d'informations au niveau de la direction électrique.

La grande contrainte des voitures électriques, c'est bien sûr le rechargement des batteries. Idéalement, il ne faut pas dépasser les trois cycles de recharge par semaine, ce qui limite déjà le kilométrage. D'après Le Figaro, l'autonomie dépend de la route et de la pression sur la pédale d'accélération : lors de l'essai, l'autonomie a fondu « comme neige au soleil ».

La BMW i8, l'hybride prévue pour 2014

bmwi8

Version sportive, l'i8 a un moteur électrique de 170 chevaux, assisté d'un moteur 1,5L trois cylindres essence turbo de 233 chevaux. En fonctionnement électrique seul, elle parcourt 32 kilomètres. Tarif d'entrée : 100.000 euros. Elle devrait être disponible en 2014. Selon Le Point : « Le coupé 2+2 i8 revendique en effet des prestations proches de celles d'une Porsche 911 Carrera 4 à boîte PDK double embrayage 7 rapports, pour une consommation annoncée inférieure à 2,5 litres aux 100 km sur le cycle d'homologation européen réservé aux hybrides rechargeables ». L'avenir de la voiture sportive.

 

Commenter cet article