Le défi de la croquette de crevettes !

par Nicolas Gaspard

helico 1

Des bouchons ? Quels bouchons ?

Une fois n'est pas coutume, dans le Journal de l'Auto, nous allons – non-pas confronter deux véhicules – mais deux moyens de transports : la voiture et l'hélicoptère !

Direction donc l'aérodrome de Suarlée près de Namur ce mardi pour une initiation au pilotage d'un hélicoptère ROBINSON R44.

Un peu d'histoire...

Hélico 2

Je vous rassure d'emblée, je ne vous accablerai pas de détails techniques sur l'engin mais d'un peu d'histoire. Saviez-vous que l'hélicoptère arrive en Europe dans le courant du XVème siècle ?

Le principe passionne Léonard de Vinci qui en assure la première représentation basée sur le principe de la vis d'Archimède.

Faute de connaissance en aérodynamique et sans motorisation adéquate, celui-ci restera à l'état de projet.

Ce n'est qu'à la fin du XVIIIème qu'une véritable avancée va se produire : un mécanisme d'horlogerie va permettre la mise en évidence d'une force de sustentation.

C'est en 1877 que l'italien, Enrico Forlanini parvient à faire voler un hélicoptère modèle réduit à vapeur. Dix ans plus tard le français Trouve fait décoller un modèle doté d'un moteur électrique, dont l'alimentation est obtenue depuis le sol par de fins fils de cuivre. En 1905 les frères Henri et Armand Dufaux font décoller verticalement un appareil à moteur à explosion emportant sa propre énergie ainsi qu'une charge de 6 kg.

Le trajet

Hélico 3

Après avoir survolé la ville de Namur en compagnie d'un pilote chevronné, nous nous posons.
L'expérience de vol était excellente et la sensation de voler très agréable à bord d'une machine volante somme toute spartiate.

Je discute de cette expérience avec Leila et Jordan, les responsables de Best in Sky, la compagnie qui propose les initiations au pilotage. Ceux-ci m'apprennent qu'il est possible de faire des vols vers la côte belge voire vers Le Touquet, en France.

Ma décision est prise, j'irai ce soir manger des croquettes crevettes à Knokke-Heist !

Mais pour corser l'affaire, je lance un défi à Marc, notre pilote.

Relier Namur à Knokke en hélicoptère tandis que j'effectuerai le même trajet en voiture.

Top Chrono !

hélico 4

Il est 16h00 pile lorsque je me dirige vers la E411.

Marc, le pilote est loin de se presser et profite encore des frangipanes disposées sur la table de l'aérogare.

De mon côté, j'apprends sur Nostalgie, un accident à hauteur de Wavre. Une voiture sur le toit et... des bouchons !
Effectivement, quelques minutes plus tard me voici à l'arrêt. Le GPS annonce encore 1 heure 34 minutes. Pfff

A l'approche de Bruxelles, pas de bouchons mais quelques ralentissements me font encore perdre du temps.

La suite du trajet est plus fluide et j'arrive finalement à Knokke à 18h43.

Marc, lui est assit sur la digue et sirote une Kriek.

Son trajet en hélico a duré 40 minutes sans se presser !

Tout comparer !

Alors effectivement, le gain de temps est indéniable et si Marc avait commandé ma croquette crevettes, il y de forte chance que la mienne eut été froide J

Mais le coût de ce plat typiquement belge est évidemment différent en fonction du moyen utilisé. En voiture, il faut compter quelques litres d'essence soit +/- 25 euros.

Le trajet en hélico est de 900 euros.

Ces coûts peuvent être divisés par le nombre de passagers. Soit 300 euros par personne en hélico.

Evidemment ce n'est pas vraiment pareil...

Alors quoi faire, que choisir ?

Financièrement, nous l'avons précisé, le coût est beaucoup plus élevé par hélicoptère mais si vous pouvez vous permettre de faire une petite folie pour une occasion, il faut bien avouer que prendre place à bord d'un hélico et survoler le territoire jusqu'à la côte est une expérience à nul autre pareil... quitte à modifier légèrement le goût de votre... croquette de crevettes !

BEST IN SKY S.P.R.L. Aérodrome de Namur - www.bestinsky.be

Ci dessous, le reportage de nos collègues du site l'Avenir.net

Images l'Avenir.net - Jacques Duchateau

 

Commenter cet article