Les voitures de nos ministres !

par Nicolas Gaspard

Audi A6

Ca y est ! Le gouvernement fédéral est sur pied et parmi les images que l'on voit quotidiennement à la télévision, il y a les entrées ou les sorties des ministres et secrétaires d'état de ou vers leurs véhicules.

C'est assez logique puisque la voiture est, pour eux, un deuxième bureau voire un second domicile.

Il ne faut pas le cacher, c'est une aubaine pour certaines marques d'être présentes dans le parc automobile du gouvernement. Il est donc logique que les importateurs fassent les yeux doux aux responsables politiques.

Petit tour d'horizon des voitures favorites des ministres.

Le premier en Audi !

Ce n'est pas une surprise, le nouveau premier ministre Charles Michel roule dans une marque dite de luxe : Audi. En revanche, ce qui est plus surprenant, c'est qu'il ne s'agit pas - encore - d'une berline mais d'un break : l'A6 Avant.

Ce n'est pas ma voiture !

Vous avez peut être découvert les images d'un Bart De Wever un peu gêné en sortant d'une réunion de négociation et en rentrant dans une Porsche. "Ce n'est pas ma voiture" s'est-il empressé de dire ! Le président de la NVA roulait avant en Peugeot. Sans doute par fierté d'avoir un lion sur son véhicule. Aujourd'hui, c'est en Volkswagen Sharan qu'il se déplace. Choix identique pour Maggie De Block.

Un fidèle

Reynders voiture

Du côté de Didier Reynders, cela fait de nombreuses années que c'est Mercedes qui l'équipe. Le ministre des Affaires étrangères roule ou se fait conduire en classe S. Idem pour Kris Peeters.

Peu d'originalité donc chez les ministres belges qui ont tout de même le privilège de choisir dans l'ensemble des marques puisque le pays ne compte aucun constructeur sur le territoire (à l'exception de voiture de sport).

En France, en revanche, pas question pour un membre du gouvernement de rouler dans une marque autre que Citroën, Peugeot ou Renault !

cameron car

Plus gâtés, les responsables politiques britanniques qui ne se font pas prier pour rouler en Land Rover ou en Jaguar.

Vous l'avez compris, la voiture est indissociable des hommes politiques et l'aspect "publicité gratuite" incite souvent les marques à faire de grosses voire très grosses réductions.

Reste que l'on voit peu de ministres montrer le bon exemple en matière d'écologie. Certes, les modèles haut de gamme récents sont plus respectueux qu'avant mais peu ou pas de trace de véhicules hybrides ou 100% électrique.

Il y a bien une Toyota Prius ou une Lexus hybride équipe l'Ecolo Evelyne Huytebroeck ou la PS Laurette Onkelinx mais sur l'ensemble cela est fort peu en rapport des efforts demandés aux citoyens.

 

 

Commenter cet article