Lexus: les hybrides de luxe !

Essai Lexus CT200h-2

05/02/2012 - Quand l'hybride se veut luxueux !

La Lexus Ct200h est la plus petite de la marque de luxe de Toyota.
Avec ses airs de Mazda 3, la « petite » Lexus est esthétiquement réussie. Une ligne racée et sportive.
Une finition intérieure excellente et une bonne position de conduite.
La particularité de cette CT200h est évidemment le « H » pour hybride.
Concrètement une batterie vient épauler le moteur essence, voir le pallie en zone urbaine et à faible allure. Votre Lexus devient dès lors très silencieuse et surtout, elle ne consomme plus rien !

A l’image d’une Toyata Prius, il faut un léger temps d’adaptation lors de la prise en main. Le frein à main est à pied (pédale de gauche). Le changement de vitesse ressemble plus à un joystick et une sorte de buzzer de « Question pour un champion » vous permet de choisir entre les modes « normal », « éco » et « sport ». Résultat, si vous n’êtes pas initier à la bête, il est probable que vous appeliez votre compagnon énervée car bloquée en plein milieu de la Chaussée de Louvain !

Toujours est-il qu’avec ses 136ch, baby Lexus n’est pas une sportive mais qu’il est possible de se faire plaisir sans trop craindre de faire le plein trop souvent.
On regrettera juste les énormes montants qui bouchent la vue trois quart arrière. Mais, dans l’ensemble, cette Lexus CT200H vaut vraiment la peine de s’y attarder. A partir de 29.000 euros.

Toyota

nouvelle-toyota-yaris-2012

Toujours dans le même groupe, on notera le (léger) restylage de l’Avensis. La face avant vient un peu copier une de ses concurente directe – la Honda Accord. Et côté conduite, elle reste très saine et agréable.

La déception vient, en revanche, de la Yaris. La petite citadine japonaise en est à sa troisième génération. Le style est plus carré, moins anguleux. La technologie à bord est omniprésente pour cette catégorie. Pour le modèle essayé : caméra de recul, ouverture et démarrage sans clé, toit panoramique, j’en passe et des meilleurs.
Du coup, la facture s’élève ! Et en arrive à une petite voiture de petite catégorie qui approche les 20.000 euros.

Plus d'articles a propos de:

 

Commenter cet article