Bain de volupté

par Leslie Rijmenams

Bain de volupte limalDernière ligne droite avant les grandes vacances. Ca vaut bien une petite pause bien-être histoire d'y parvenir avec la zen attitude. Je vous emmène aujourd'hui à Limal, à quelques minutes à peine de l'agitation festive et neuronale des étudiants néo-louvanistes. Sortie de l'E411, je tourne à droite, droite, gauche, droite, chemins de terre, gauche, droite, gauche, droite... et arrive enfin au pied d'une superbe villa. Là se trouve mon Eden : le Bain de Volupté. Bénédicte de Villèle m'accueille, rayonnante. Elle s'est reconvertie en esthétique en 2009, voulant faire un trait sur un travail jugé trop administratif. 

Bénédicte est avide d'apprendre. Et apprend vite, apparemment. Réflexologie plantaire, massages thaï, hawaïen, balinais, suédois ou aux pierres chaudes sans oublier les soins esthétiques les plus divers, elle maîtrise bien le corps des autres. 

Première étape de mon voyage : je m'installe, paisiblement dans une salle de relaxation. Juste chauffée comme il faut. Coussin ergonomique, fruits secs, thé, jus d'orange frais. Je feuillette un petit magazine et me dirige vers le hammam. Un hammam privé, juste pour moi. Je retourne en salle de relaxation, ferme les yeux. Au bout d'une vingtaine de minutes, Bénédicte vient me chercher et m'accompagne en salle de massage. 

La séance débute par un massage des pieds. Je les trempe dans un bassine d'eau chaude. Pendant un quart d'heure, Bénédicte et moi papotons. On fait connaissance au rythme de pressions fort agréables. Idéal comme ébauche au massage détente. C'est parti pour près de deux heures.  

Elle s'attarde dans un premier temps sur mes pieds, mes molets, mes jambes. Et puis... et puis... J'ai du mal à le dire, car je perds pied. J'émerge lorsqu'elle s'attaque à mon dos. Là où ça bloque. Plusieurs noeuds au centre de mes homoplates. Je suis couchée sur le ventre, Bénédicte prend ma main pour la mettre à leur hauteur. Là, elle presse, elle tourne, elle dénoue mes noeuds. Petit choc électrique sur le moment mais ça me fait un bien fou. Bénédicte appuie aussi sur mes vertèbres. Une par une. Waouw. Et à nouveau, je lâche prise. Je me retourne. Une heure et demi ailleurs et voilà ma tête et ma nuque cajolées. Encore une fois, mon esthéticienne masse là où ça coince. Assurant une détente immédiate.

En fin de massage, Bénédicte m'assure que je suis stressée. Pourtant, j'étais loin de l'être durant le soin. Mais cette femme a la faculté de découvrir, à travers le langage du corps, nos émotions profondes. J'aime son approche communicative. J'aime le moment seul avec moi-même laissé à mon arrivée. Histoire de décompresser de la route, du dossier qu'on n'a pas pu boucler cet aprèm, de tout. J'ai aimé parler à Bénédicte avant le soin et j'aime son implication. Il y a des esthéticiennes qui font ce métier pour remplir leur frigo. Et il y a les autres. J'ai choisi mon camp. Il est à Limal. 

 

Bain de Volupté, Laie du Goupil 11 à 1300 Wavre. 
TEL : 0478 542 089 || Ouvert tous les jours (soirées et week-end inclus)
Massage détente complet : 85 euros. Autres tarifs sur le www.baindevolupte.com
Si vous y attirez 10 amies, vous avez un massage gratuit.



 

 

Commenter cet article