Des sandales à fond ma forme

par Leslie Rijmenams

quechuaMini pause estivale : je lègue donc exceptionnellement ma plume à ma collègue Maïté Warland pour le bon plan style du jour. Elle est revenue avec cet article qui traite des chaussures modulables.

Je ne sais pas vous, mais j’ai attendu longtemps avant de les mettre mes sandales cet été…. Alors que nos orteils prennent l’air en avril, cette année nous étions fin juin que je n’avais pas encore décousu d’un fil mes baskets. C’est pour ça que cet article arrive si tard dans l’été puisqu’il n’a officiellement débuté qu’il y a un mois et qu’il fallait que mes royales petons s’acclimatent aux chaussures avant de donner mon avis. Il n’y a rien de plus énervant que quelqu’un qui vous donne des conseils sans avoir tester la chose qu’il vous conseille… Ici c’est bon, allez-y écoutez moi (au doigt et à l'orteil).

J’ai toujours envié Eva Longoria

Non pas pour sa carrière (je suis moi-même une mère de famille plutôt désespérée) ni pour sa crinière (ça doit coûter trop cher en shampooing) mais pour ses chaussures… Elle en a des centaines, comme pas mal d’actrices finalement. Personnellement, mon budget étant aussi serré que le maillot de corps de Christina Aguilera avant son régime miracle du mois dernier, je dois me résigner à n’avoir, pour l’été, qu’une paire de chaussures.

Alors que je flânais dans les rayons et que je compulsais nerveusement les magazines féminins (les chaussures étant les seules choses que je peux m’offrir dans ces magazines vu que je pèse un chouia plus que 48kg) j’ai repéré une paire de sandales « modulables » de chez Décathlon…. Kézaco ? Ah non ! J’ai déjà du mal avec l’étagère suédoise flukebluk, je ne vais pas sortir la visseuse tous les matins pour des sandales !

Alors que j’avais décidé de ne pas en acheter et de ne même pas me renseigner, ma meilleure amie débarque chez moi (soirée fille pour une série où les garçons - autre qu’à l’écran, sexys et en pantalon serrants - sont interdits) avec les dites chaussures ! Etonnement, questionnement et re étonnement ! Comment ??? Tu parviens à les enfiler sans souci ? COMMENT ??? Tu changes le modèle en 2 minutes chrono sans te faire une tendinite du pouce (rigolez pas ca m’est déjà arrivé) ?

Ah bon… Alors je teste…

Décathlon, à fond ma forme

Me voilà donc prête à acheter ses sandales. Je me rends d’abord compte qu’il ne faut pas un diplôme d’ingénieur pour les mettre, c’est déjà ca ! Le système est simple : une base/semelle commune disposant de petits boutons dans lesquels passer la sandale à proprement parler. Il y en a plusieurs modèles : la spartiate, la tong et la mule. Comble de joie, il y a aussi plusieurs couleurs disponibles, du rose au jaune en passant par le gris ou le caramel.

Alors c’est pas la chaussure la plus belle du monde, on est d’accord, mais une fois mise au pied, la sandale donne bien et surtout elle est confortable (avantage non méprisable par ces temps de grosses chaleurs).

Le prix ? Franchement sympa : 36, 95 euros la sandale complète, 14,95 la Tige (comme ils l’appellent)

Parées de mes nouvelles sandales, me voilà prête à passer l’été (enfin celui qui reste) bien dans ma tête, bien dans mes pompes… J’espère que Décathlon aura la bonne idée de continuer le concept toute l’année, je me verrais bien en mules l’an prochain.

 

Infos sur les sandales QUECHUA. A noter que Tribord a le même concept, en tongs cette fois ! Pour une dizaine d’euros la Custong est à vous ! 

 

Commenter cet article