La beauté à la sauce sociale

par Leslie Rijmenams

le salon des femmes ok12/12/12. Les mains gelées par cette journée glaciale de décembre, me voilà face à une grande maison à deux pas de Flagey. Au rez-de-chaussée : un bureau de chômage. Au 3ème étage : un salon de beauté pas comme les autres. 

Je suis les flèches, me laisse encourager par le dernier poster dans la cage escalier me disant "courage, plus que quelques marches" et j'arrive, essoufflée mais heureuse au Salon des Femmes. Ce salon de beauté social a ouvert le 1er juin dernier et son iniatrice n'en n'est pas peu fière. Camille Van Gestel est assistante sociale. Pour elle, la beauté est la condition sine qua non du bien-être. C'est également un pas vers la réinsertion. "Le fait de se sentir jolie, bien dans son corps permet d'avoir plus d'assurance. Bientôt, nous pourrons prêter des vêtements aux femmes qui viennent ici pour de grandes occasions : revoir leurs enfants, passer un entretien d'embauche..."

Car le Salon des Femmes prend chaque cliente par la main. Chacune d'elles est chouchoutée, écoutée, conseillée. Séance manicure, pause maquillage, coiffure complète... Ici, on prend le temps de s'occuper de chaque personne. Moumna, la coiffeuse, se dit ultra épanouie. "On n'est pas dans un salon à la chaîne. Je fais du social, pas du commercial. Ce qui est fou c'est qu'on a des clientes de tous horizons : parfois des femmes seules avec des enfants mais aussi des sans-abris ou même des pensionnées qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts. Toutes ces femmes se confient à moi." Lorsque le contact physique rencontre le relationnel... 

Et la formule est d'utilité publique. L'agenda de Camille et Moumna affiche complet jusque fin janvier. Non pas parce que le nombre de clientes explose, mais car elles se limitent à 7 femmes par jour. Pour justement respecter cette philosophie de suivi et d'écoute. 5 euros pour le coaching vestimentaire, une assistance pour rédiger un CV, une initiation à l'informatique, un shampoing brushing, une coupe et une colo. 8 euros pour la manucure et le conseil maquillage. " Pour l'instant, c'est grâce aux dons et aux sponsors qu'on survit. C'est eux qui nous ont permis de faire de ce salon un véritable petit nid " me dit Camille. Un endroit zen aux couleurs pastels où la valorisation de l'image de soi reprend tous ses droits. 

Depuis l'ouverture du Salon, Mariam se fait coiffer tous les mois. "Ma belle-mère et moi habitons à Jette. Comme c'est loin, on vient à deux et on papotte toute la matinée." Cette quarantenaire est actuellement à la recherche d'un emploi. A la croire, elle est en bonne voie. 

Aux souhaits des femmes du salon s'ajoute le rêve de Camille : voir perdurer son projet à long terme et pourquoi pas s'étendre à d'autres lieux. "Pour l'instant, les sponsors nous permettent de vivre pendant un an. Une demande de subsides est en cours." Alors si vous voulez envoyez vos voeux au Salon des Femmes, l'adresse c'est 45 Rue Malibran à 1050 Ixelles ;o)

 

Le Salon des Femmes, ouvert du lundi au vendredi de 9 à 17h. TEL 02 646 00 16

 

Commenter cet article