Dessine moi un gâteau

par Leslie Rijmenams

Gateau Cecile et stephane french cake companyUn gâteau sorti tout droit d'un conte de fée. Il en existe, c'est sur. Les gateaux à 1000 étages qu'on voit dans les films américains lors des "bals de promo". Ceux qui tombent à terre lors des mariages foireux... Ce genre de dessert, on ne voit ça QU'Outre-Atlantique. Et pourtant... Si je vous disais qu'une des meilleures des fabriques à rêve se trouve à 10 minutes de Bruxelles... Bienvenue à la French Cake Company.

Ils sont pas beaux mes amis ? :)

Stéphane et Cécile

Stéphane et Cécile se sont mariés en juin 2012. Il y a plus d'un an, déjà. Et pourtant, les centaines d'invités présents ce jour-là se souviennent encore du gâteau qui trônait, fièrement, au centre de la salle de bal du Crowne Plaza à Liège. A salle prestigieuse, repas associé. Pas de détour. Les jeunes mariés se sont appuyés des meilleurs. J'ai voulu voir qui se cachait derrière leur gâteau de bonheur. 

FCF instagram

 

Rhode-Saint-Genèse. Par une belle journée d'été. Je débarque au 26 Avenue du Soleil (ça ne s'invente pas!). La French Cake Company est une petite entreprise familiale mais elle a tout d'une grande. Je sonne à la porte. Dominique Van Beckhoven m'ouvre quand s'éparpille soudain une douce effluve de cake au citron. C'est que Dominique et Richard (son mari et associé) travaillent là-même où ils dorment. "Pas facile du coup de scinder vie privée et vie professionnelle mais c'est beaucoup plus simple pour l'organisation avec les enfants" me confie la maîtresse de maison. "On accueille nos clients au salon. On y fait aussi nos shooting photo. Et en bas, c'est l'atelier."

 


Autour d'un thé, Dominique me raconte son parcours. Anciennement chef des ventes et marketeuse dans l'âme, elle décide de faire de sa passion pour la pâtisserie son activité principale. Son mari, mi néo-zéolandais, mi néerlandais se joint à elle. Ensemble, ils feront de la décoration de gâteaux en pâte à sucre leur marque de fabrique. Et du coup, ça fait des heureux... 

FCF Garcia

Mariage, anniversaire, occasion spéciale, événement d'entreprise... The French Cake Company veille à satisfaire toutes les demandes de ses clients, des plus classiques aux plus loufoques. Je ne m'étonne donc pas de voir, autour de moi un gâteau pour un homme de 40 ans qui, à en voir la déco, est fan de poker. Ci et là, un gâteau à l'éfigie du magazine Paris-Match, une pièce montée toute d'éoliennes ornées, Flash Mc Queen du dessin animé Cars pour un ptit bout de 7 ans, un manège enchanté... Ici, tout n'est que rêve. Mais bien souvent, derrière des semblants de paradis se cachent un travail d'acharnés. 

 FCF montage

Les desserts de le French Cake Company sont de véritables oeuvres d'art. "Un gâteau, ça représente parfois 5-6 jours de travail." Première étape : le design. "On ne se lance jamais dans une pâtisserie sans savoir ce qu'on va faire." Dominique s'épaule donc d'une petite équipe de stylistes. "On est vraiment ouvert à tout. L'autre jour, une future mariée a apporté un morceau de broderie qui se trouve sur sa robe. On va donc reproduire le motif à l'identique."

Une fois le projet mis en image, le vrai travail de pâtisserie commence. Place d'abord à la cuisson, au repos et ensuite au fourrage. Pas n'importe lequel. "Vu que la décoration d'un gâteau prend entre 1 et 3 jours, il faut un produit qui tienne sur la longueur. On oublie donc la chantilly, la mousse ou la crème pâtissière. Par contre, la vanille, le citron, le moelleux, la pâte d'amande se conservent très bien. On fait également des fourrages à la crème au beurre, aux fruits, à la meringue italienne. On privilégie aussi la ganache. Nos clients sont particulièrement friands du croquant et du pralin."

La déco, justement, parlons-en ! Elle constitue la plus grosse partie du travail de Dominique et Richard. "Il y a d'abord la décoration préparable à l'avance comme des fleurs (environ 1h pour une orchidée!), des figurines... Et puis il y a la préparation qu'il faut disposer une fois le gâteau cuit et fourré. "La peinture, le travail de poche à douille... Ca peut prendre des jours ! Imaginez, quand on a 500 petites perles en or à façonner et à peindre ensuite... on planche facilement à 50 heures sur une pièce montée."

Du travail dépend le prix, bien sur du dessert. Il faut compter entre 8 et 20 euros la part. Pas donné, certes. Mais c'est bon de savoir qu'une personne, au moins dans ce bas monde puisse concrétiser l'ambiance gustative, le dessert de nos rêves.  Et ça aussi, ça se paie ! 

FCF decor 1

Concrètement ?

Commandes : Pour un wedding cake, prenez-vous y environ 3 à 6 mois avant le jour J. Vous prenez rendez-vous avec Dominique et Richard. Le jour de la rencontre, apportez des idées (photos, magazines, rubans, tissus). Dominique réalise ensuite un croquis de la pièce montée pour visualiser le résultat. En ce qui concerne le goût du gâteau, la dégustation est comprise dans le rendez-vous. 

Initiation et perfectionnement : de septembre à mars, des cours pour débutants ou confirmés. Les cours accueillent 15 participants maximum. Ceux-ci abordent différents thèmes et techniques avec, par exemple, l'atelier découverte de la pâte à sucre, celui dédié aux cupcakes, la création de fleurs, l'atelier gâteau de princesse ou bâteau pirates (avis aux mamans!) et les figurines ou l'art du modeling. Entre 80 et 125 euros.
Les professionnels peuvent également suivre, durant deux jours, un cours intensif de pièce montée. 600 euros, maximum 6 personnes. 
Enfin, sachez que Dominique organise aussi des cours particuliers. 

Plus d'infos

The French Cake Company
Avenue du Soleil 26 à 1640 Rhode-Saint-Genèse
Site web : www.thefrenchcakecompany.com 
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
TEL 02 387 23 27 || GSM 0488 480 198
Uniquement sur rendez-vous

 

Commenter cet article