Time for raclette !

par Leslie Rijmenams

racletteJeudi dernier, à la pause midi, une collègue me glisse à l'oreille : "ce serait bien de faire une raclette un de ces quatre non?" Une demande qui n'est pas tombée dans l'oreille d'une sourde. Ayant présenté pendant plusieurs années le Journal du Goût, je me suis en effet constitué un réseau... ma foi fort sympathique dans le milieu gastronomique. Et il y a des personnes qui, quand on les appelle, répondent par pure gentillesse. Pas de diffusion prévue à l'antenne, juste un moment convivial créé dans une cuisine de bureau. J'ai nommé Yves Malinjot. Ce Suisse organise notamment des fondues valaisannes et raclettes tous les dimanches soirs au Chalet Robinson (Uccle). Il nous livre ses petits secrets... et nous à Nostalgie NRJ, on est tout ouï et nos estomacs, disposés à tout entendre. 

raclette nostalgie

Yves Malinjot, une bonne raclette, on la fait avec quel fromage ? 
Du fromage de lait cru. Il y a pas mal de sortes de raclettes. A l'origine, on en préparait dans le Valais. Mais le fromage qui en vient est beaucoup plus corsé, beaucoup plus gras. Du coup, en Belgique, j'utilise un fromage comme le Fribourg. C'est plus passe-partout ici. 

Que pensez-vous des fromages à raclette à bas prix, qu'on trouve en grande surface ? 
Ce ne sont pas des mauvais produits mais à votre place j'éviterais... Ce sont des fromages pasteurisés, industriels, de grande production. Le top, c'est quand même les produits affinés par un fromager ou une coopérative laitière !

A partir du 17 février, vous ajouterez - en plus de la raclette - une fondue au menu des clients du Chalet Robinson...
Oui, et là on pourra goûter la moitié-moitié classique : Gruyère AOC et Vacherin Fribourgeois AOC. Je ferai également une petite variante où j'incluerai à la recette un fromage d'alpage qu'on appelle Etivaz. Et histoire de faire une fondue belgo-suisse, je remplacerai le vin par une bière blonde de Malines, la Carolus.

Quel vin dans la fondue ?  
Un vin blanc sec ! Les puristes mettront du Fendant, mais ce n'est pas obligatoire. En tout cas ne mettez pas un trop grand cru. Ca ne vaut pas la peine vu qu'on le chauffe... 

Un petit dessert si on a encore la place après tout ça ?
Le classique : la meringue suisse faite dans la ville de Gruyère. Une meringue artisanale que vous ne pouvez PAS louper !! Dessus, vous ajoutez de la double crème de Gruyère. C'est très riche, mais qu'est-ce que c'est bon ! 

 

 

 

Commenter cet article