Le meilleur club sandwich se mange au Sheraton

par Leslie Rijmenams

Meilleur club sandwich sheratonLe salon dédié aux professionnels de l'Horeca, Horeca Life s'est clôturé en grandes pompes mardi dernier. Pour la deuxième fois à cette occasion, l'Association des Hôtels Bruxellois (BHA) a lancé le concours du meilleur club sandwich de la capitale. Le jury était unanime : votre bonheur se mange place Rogier, au resto du Sheraton.

14h. J'arrive à la compétition du meilleur club sandwich de Bruxelles. A mes côtés, entre autres, Gaëtan Colin (du Jaloa), Roland Debuyst (bocuse d'argent), Pierre Fonteyne (Maître cuisiner de Belgique) et la blogueuse culinaire Joëlle Rochette

5 hôtels étaient en lice cette année, chacun représentés par un Demi-chef de partie ou un Commis de cuisine âgé de 30 ans, maximum. Les participants ont 30 minutes pour préparer leur club sandwich. Une condition : utiliser un produit de terroir

Club Sandwich Passion Terroir

Durant cette dégustation, mes papilles sont en ébullition. Mais une préparation sort, clairement, de la mêlée : le Club Sandwich Passion Terroir de Mohamed Zanu du Crescendo  (restaurant du Sheraton). Son chef, c'est Christian Tirilly, bien connu dans le milieu pour sa cuisine inventive, simple et surtout locale.

En quelques mots, le "Club Sandwich Passion Terroir", c'est une poitrine de poulet fermier, miel bruxellois, moutarde de Gand, jeunes oignons, herbes fraiches et fleurs locales. Côté présentation, on est loin du triangle classique à couches multiples du club basique. Cela dit, Mohamed se l'est joué audacieux avec une présentation en meules de foin. Très esthétique, cet appel à la campagne se ressent également dans le goût du sandwich : extrêmement frais, moelleux et parfumé. 

Autres candidats

Pour ce qui est des autres candidats, on soulignera l'inventivité de Sébastien Kestens du Sofitel avec son Brusseleir. Un peu trop peut-être... Fromage d'abbaye, Kriek et boudin noir. A force de respecter le thème à la lettre, le jeune cordon bleu a peut-être un peu perdu l'esprit du club sandwich. Enfin à mon sens... vu que le jury les résultats du jury compilés l'ont placé à la 2ème place. 

Sur la 3ème marche du podium, on retrouve le Twelve Sandwich de Kevin De Wals, Demi-chef de partie au Thon Hotel EU. Très joli celui-là. Frais aussi, à base de chicon, tramezzone au seigle, miel du toit de l'hôtel, oignons rouges, jambon ganda et salade de mâche. J'ai bien aimé la texture croquante du pain. 

Les deux autres candidats sont Nicolas Pipers (BE Manos Hotel) et Gianmaria Arlati (Hôtel Amigo). Alors que le premier proposait une préparation assez basique, l'autre s'est sans doute un peu égaré avec une préparation trop grande, trop lourde (la foccacia en 2 étages, ça pèse sur l'estomac) mêlant saveurs italiennes et belges (coucou de Malines). 

En tout cas, une leçon est à retenir de ce concours : c'est souvent avec un produit simple, une recette classique qu'on peut le plus se perdre. Mais aussi briller. En Belgique, des jeunes talents existent et ne cherchent qu'à s'exprimer. 

Le club sandwich basique ? 

Juste pour info... Le club sandwich traditionnel se présente, la plupart du temps sous forme de quartiers, retenus par un cure-dents. Ses deux étages sont séparés par des tranches de pain. Côté ingrédients, il se compose de filet de dinde, de bacon, de laitue émincée, de tomate tranchée et parfois de fromage à pâte dure. Le club sandwich est généralement grillé et agrémenté de mayonnaise et de frites. 

Une petite lecture efficace pour vous préparer des lunch box de la mort qui tue : La lunch box des paresseuses. Marie Donzel y donne des recettes simplissimes et rapides, pour ne jamais être à court d'idée. Son format mini est idéal à transporter partout. Chez Marabout.

Bon lunch ! 

 

 

Commenter cet article