On se presse à l'Orange

par Leslie Rijmenams

Orange 1Des chaises noires, des lustres oranges. Des verres oranges, des tables noires. Des murs noirs, des tableaux oranges. Vous l'aurez compris : samedi, ma soirée fut bicolore. 

J'ai poussé la porte du troisième bébé de Roland DebuystOrange à Nossegem. Chef des brasseries Bijgaarden et Mariadal, son CV est à faire pâlir les men in black.

Chef à 26 ans, premier cuisiner de Belgique en 1995, Bocuse d'argent en '97, 1ère étoile au Michelin en 2002 et 2 bib Gourmand en 2012, cet ancien disciple de Mattagne n'en reste pas moins modeste. 

Autrefois nommée L'orangeraie Roland Debuyst, le chef et sa femme Ayse décident de rester dans le haut de gamme mais avec Orange, le gastronomique pur devient une brasserie gastro. Et ça me convient. 

"Pour moi, le volume est plus important que le prix de la table." On ne retrouva donc pas chez Orange des menus au prix exorbitants. "Ce qui compte, c'est que les clients reviennent." A vrai dire, je n'ai aucun doute là-dessus. 

Exemple de menu du marché à 25 euros (sans vin) : un carpaccio de biche à l'huile de noix et pignons, salade d'automne ; un filet mignon de porc, chicons braisés, mousse de potiron et pomme Anna ; et - comme tout a une faim - une pomme rôtie au four à la cannelle, espuma au caramel et glace au lait d'amande. 

En ce qui me concerne, j'ai été agréablement suprise par la terrine de foie gras aux 2 poivres et champagne, confit d'abricot et brioche maison. La femme de Roland l'avoue : son mari ne le prépare pas. "Il y a des moments où il faut faire des choix. Et nous on a choisi de s'entourer des plus grands. Pour le foie gras, on s'est tourné sans hésiter vers Rougier, un producteur qui ferait bien d'être connu en Belgique." Fondant à souhait, en tout cas. Fondants aussi, le médaillon de marcassin et la mousse de butternut qui l'accompagnait ! Cet espèce de pâte à beignet fourrée d'une douce mousseline m'a mise tout en émoi ! 

Orange 3

 

"Ma philosophie, c'est de faire une cuisine classique. Je ne vais pas faire un espuma pour faire un espuma. Le but, c'est de respecter le produit et pas de le déstructurer." Chez Roland, on ne triche pas. Important aussi : l'histoire présente dans l'assiette. "Chaque produit doit avoir un lien avec ceux qui se trouvent autour de lui. J'ai déjà vu des assiettes magnifiques. Mais certains chefs n'ont pas compris que ce qui est essentiel, c'est le fil rouge." 

Roland Debuyst confirme donc ce que je pense : on ne peut faire que du bon boulot si il est intelligemment appréhendé.  

Reste plus qu'à tester ses 2 autres adresses. Et sa future : une rôtisserie annoncée pour 2013. Promis, je vous tiens au jus !


Orange, 614 Leuvensesteenweg, 1930 Zaventem (Nossegem)
TEL : 02 757 05 59 || WEB : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Commenter cet article