POUR l'Ecosse du whisky !!

par Leslie Rijmenams

scotch-whiskyPour ou contre l'indépendance de l'Ecosse ? Outre-Manche, ils vont peut-être vivre une journée historique aujourd'hui. Si c'est le camp du OUI qui l'emporte, cela aura cornemoult conséquences. Et il y en a une qui m'inquiète particulièrement : celle sur le whisky ! Que les Scottishs réfléchissent... 

D'après David Frost, président de la Scotch Whisky Association, l'industrie dépend d'un soutien politique fort de la part du gouvernement britannique. "Qu'il s'agisse par exemple d'influencer des négociations au niveau de l'Union Européenne ou d'exercer des pressions sur d'autres pays afin d'obtenir un meilleur accès à leur marché." Autrement dit, l'indépendance de l'Ecosse pourrait avoir des conséquences négatives pour le secteur du trésor ambré. L'accès du Scotch aux marchés internationaux pourrait être limité, à l'avenir. Ajoutez à cela le prix des matières premières qui pourrait monter en flèche... D'après la banque néerlandaise RaboBank, "sans la Politique Agricole Commune (PAC), il n'est pas certain que les fermiers écossais puissent produire assez d'orge", la céréale utilisée pour le malt. Autrement dit : si vous êtes pour le whisky, priez pour que le non l'emporte. Auquel cas, faites des réserves... 

Whisky, whiskey, scotch, bourbon... Petit rappel

Histoire qu'on s'entende sur les mots :

- le Scotch est un whisky qui a "mûri" en Ecosse
- Pour être appelé whisky, la loi écossaise impose que le breuvage ait vieilli durant 3 ans et doit présenter un degré d'alcool au moins égal à 40 dégrés. 
- En Irlande, l'usage fait qu'on parle de whiskey avec un "e". On parle d'Irish whiskey lorsqu'il est produit en Irlande. 
- Aux Etats-Unis, on retrouve l'American whiskey. Celui-ci comprend, entre autres, le bourbon (à base de maïs) et le rye (à base de seigle).

Scotch whisky : my favorite ones 

Au-delà de Glen Ord dont j'ai visité la distillerie en 2009 mais dont les bouteilles sont introuvables en Belgique, voici les 3 breuvages à tester pour réchauffer vos chaumières, cet automne-hiver. 

Highland Park Dark Origins : né dans le plus grand secret

Aaaah, les Highlands... Cette région de lochs, de plages, de glens, de mystère... C'est en installant un abri tenu secret dans les collines de High Park dans les Orcades que Magnus Mansie Eunson devint distillateur clandestin. Le jour, il oeuvrait dans son église. la nuit, il s'adonnait à la fabrication artisanal de son élixir. Au nez, le Highland Park évoque l'épice, le sherry, les noisettes grillées et la pomme cuite. En bouche, l'équilibre est là. Tourbe sèche au début, elle s'adoucit en cerises au marasquin et au chocolat noir chaud.

Highland+/- 73 euros chez les cavistes

The Balvenie Tun 1509 batch 1 : le petit dernier

Ce whisky vient de voir le jour. Le "Maître du Malt" David Stewart l'a concocté avec pas moins de 42 whiskies savamment dosés. Résultat : une chaude couleur orangée, un mélange épicé, délicat et doux aux saveurs de chêne.

Balvenie

275 euros chez les cavistes

Glenfiddich Quad Pack Explorer : pour ceux qui ne peuvent pas choisir

Ce coffret comprend 3 single malts différents en bouteilles de 20 cl. Le Glenfiddich 12yo a veilli pendant 12 ans en fûts de chêne américain et espagnol. Il distille une élégante rondeur avec des notes de poire fraîche et des pointes de chêne. Le Glenfiddich 15yo a vieilli dans 3 types de fûts de chpeme, avant d'être transféré dans un fût artisanal de Solera unique en son genre. Le Glenfiddich 18yo est quant à lui produit en plus petits lots, numérotés individuellement. Un single malt onctueux et profond, avec des notes de pomme cuites, d'épices et des notes de chêne bien marquées.

Glennfidich

39,80 euros chez les cavistes

Sur ce, un petit air de Scotland the Brave ?

 

Commenter cet article