Self Chef : la cuisine nomade

par Leslie Rijmenams

SelfChefLes jeunes débordent d'idées. Preuve encore avec ce tout nouveau concept qui débarque chez nous. Alexandre et Maxence, deux amis passionnés de cuisine se sont déjà retrouvés plusieurs fois le bec dans l'eau, débarquant sur leur lieu de vacances. C'est pourquoi ils ont créé la valisette Self Chef

Qui ne s'est jamais retrouvé dans un appart ou une maison de location avec le constat suivant : 
- il y a des couteaux mais ils ne coupent plus
- il y a des ustensiles de cuisine mais ils sont dépareillés et vieillis par le temps
- il n'y a pas d'huile, de vinaigre, d'assaisonnement... 

Les vacanciers prennent donc trop souvent la direction du supermarché pour acheter des accessoires ou des condiments qu'ils laisseront de toute façon sur place quand vient la fin de l'été. C'est pourquoi Maxence et Alexandre ont décidé de commercialiser les Self Chef, des valises de cuisine nomade et fonctionnelles. Celles-ci contiennent : 
- des couteaux professionnels fabriqués en Europe
- des ustensiles de cuisine dessinés en Italie et fabriqués sur le Vieux Continent  
- des épices variées
- des huiles, vinaigres et assaisonnements sélectionnés en fonction de leurs origines respectives. 

Pour l'instant, deux types de boîtes existent. La Starter box contient, entre autres, une râpe, un ouvre-boîte, un fouet, un économe, une paire de ciseaux, un moulin à poivre noir, un tube de paprika, 125 ml de sauce soja, 100 ml de moutarde... Le minimum pour pouvoir cuisiner un tant soit peu normalement. Prix : 149 euros.

Self Chef de base

Quant à l'Expert Box, elle se définit comme la panoplie transportable de la cuisine élaborée. Ici, clairement, les composants sont plus pointus. On y trouve notamment un couteau japonais (tiens tiens), un chinois, un cercle de dressage, 250 ml d'huile d'olive extra vierge, 250 ml d'huile d'arachide, un tube de piment d'Espelette, du fond de veau, des grains de sésame... Bref, c'est la boîte basique, mais en mieux. Tarif : 249 euros.

Self chef expert box

Le petit + : c'est qu'on peut réassortir sa valise au fil des saisons. Et, last but not least : le Village numéro 1 s'occupe de toutes les manutentions liées à la valise : calibrage, étiquetage, remplissage, manipulations et finitions. L'occasion d'intégrer des personnes handicapées dans le circuit du travail. 

Je dis why not ?

 

Commenter cet article