Un peu, beaucoup, à la folie

par Leslie Rijmenams

A la folieAmis chineurs gourmands, cette adresse est pour vous. Située au coeur du quartier des antiquaires bruxellois, A la folie se trouve et se cueille aussitôt. 

Autrefois situé dans la très peu raffinée "rue des pitas" (proche de la Grand Place), le restaurant de Jean-Pierre Baroux a tout gagné en émigrant au Sablon. Le lieu est petit (30 couverst) et dispose d'une décoration sans pareil. Pour habiller l'endroit, le chef-propriétaire ne cesse de sillonner les brocantes et antiquaires. Les tables se ressemblent et pourtant... à y regarder de plus près... elles se distinguent singulièrement. Mes voisins n'avaient pas les mêmes verres, ni chaises que moi. Ceux d'en face avaient des assiettes en fine procelaine blanche alors que la mienne était de bordures aubergines ponctuées. Au centre de l'établissement : un imposant lampadaire qui apporte une véritable chaleur à l'endroit. Anciennes plaques métalliques, vieux portraits, gramophone... J'adhère complètement ! 

Pour mon estomac, je choisis le menu du marché à 22 euros. Le chef me propose ainsi une entrée tapas à sa façon. Et là, c'est suprise dans l'assiette. Triple surprise. Avec des scampis diaboliques bien crémeux, des asperges croquantes et une noix de Saint Jacques toute justement poêlée. En plat, Jean-Pierre Baroux me propose le filet d'espadon grillé à la fleur de sel et citron. Mon voisin prend un filet de rougets à l'orange et pistils de safran. Une douce cuisine familiale. Pour le dessert : j'ai l'embarras du choix. Et j'opte pour un grand classique : la tarte Tatin. Sauf qu'ici, le chef la flambe avec du Calvados. Pour être franche, jamais je n'en ai mangé une aussi légère.

Arrive la fin de soirée. Le chef Baroux quitte quelques minutes sa cuisine pour taper un brin de causette. Formé à l'école hôtelière de Saumur, il a quitté sa Loire natale pour venir, via Paris, s'installer chez nous en 1985. Les grands restaurants, les étoilés, il connait. Et... "plus jamais" ! J'en ai été dégoûté. Ce n'est pas ma philosophie. Un jour, on m'a changé ma sauce de place juste pour me mettre dans l'embarras. Mais là, ce genre de chose est monnaie courrante. Il y a beaucoup d'appelés pour très peu d'élus. Tout est bon pour monter, même les coups les plus bas. Et je n'arrivais pas à m'épanouir dans un tel climat." Finalement je pourrais dire merci à ces cuisiniers qui ont fini par écoeurer Jean-Pierre Baroux. Car maintenant, Jean-Pierre habite près de chez moi et propose, tout au long de l'année, une cuisine de saison, sincère et réconfortante. Le dimanche, on peut s'y requinquer entre deux achats, Place du Jeu de Balle.  

Mazette, cette adresse a du bon ! 

 

A la folie, Rue Haute 6 à 1000 Bruxelles
Tel : 02 503 49 99 || WEB : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Ouvert le soir, du mercredi au dimanche ainsi que les veilles de jours fériés et le dimanche midi. Possibilité d'ouverture le midi à d'autres jours sur réservation avec un minimum de couvert. 

Menu du chineur (partiellement choisi par le chef) : 22 euros || Menu 1 entrée + 1 plat ou 1 plat + 1 dessert : 27,50 euros || Entrée + plat + dessert : 38,50 euros 

 

Commenter cet article