Yves Camdeborde à croquer

par Leslie Rijmenams

Yves CamdebordeCe soir : finale de Masterchef. J'ai n'ai pas regardé les 2 premières saisons. Par contre, je dévore la troisième. Au départ, je détestais Ludovic à cause de son côté trop sur de lui. Maintenant, même si ça ne change rien à ma vie, j'ai TROP envie qu'il gagne. Ludovic, c'est comme un moelleux au chocolat. Une coque solide et un coeur tout mou, tout coulant. J'apprécie sa minutie, sa précision, sa volonté de bien faire. 

Mais l'autre que j'adore, mais vraiment : c'est Camdeborde. Ce bon vieux Yves !! Toujours avec ses bretelles, son accent du Sud à couper au couteau, son petit regard gentillet même quand il veut se la jouer sévère... Je suis littéralement FAN ! Chaque jeudi soir, je me dis la même chose : "cet homme là doit faire partie de ma famille !" Un vieil oncle, par exemple... Ou un papy gâteau ! Je suis sure que c'est le genre d'individu à mettre l'ambiance sans même le vouloir...  Bref, je suis tombée en amour pour Yves Camdeborde ! Et pour sa cuisine aussi, accessoiremenent. 

Je n'ai pas encore eu l'occasion de tester Le Comptoir du Relais (Saint Germain) à Paris. Mais je connais son concept... Avant de débarquer dans ce temple de la bistronomie, les gourmands peuvent s'ouvrir l'appétit à l'Avant-Comptoir. Il s'agit d'une annexe du restaurant mitoyen, où l'on déguste debout, "sur le zinc" une croquette de jambon du pays, des olives farcis croustillantes, un croque d'espadon, des pommes dauphines au raifort ou encore une rissole savoyarde. Sur le zinc, c'est justement le nom du nouveau livre de recettes de Camdeborde : une mine d'hors d'oeuvres. Il faut s'accrocher, c'est très pointu ! Néophytes s'abstenir... Surprises, saveurs, mises en bouche explosives... Le défi lancé la semaine dernière à Pierre et Simon prend donc tout son sens : ils devaient se départager sur une seule bouchée. A la clé : la finale. C'est finalement Pierre qui sera aux côtés de Ludo ce soir. 

Alors Ludo ou Pierre ? Je vous l'ai dit : j'apprécie particulièrement la bonhomie et la volonté de Ludo... Mais de toute façon, je vote pour Camdeborde !

Je croise les doigts pour qu'il y ait une saison 4. Pour qu'il reste aux côtés de Frédéric Anton (Le Pré Catelan) et Sébastien Demorand, qu'il garde ses bretelles et son accent. Cet homme là sait parler aux femmes... et les faire chavirer avec un petit sandwich chocolat, fleur de sel. Rendez-vous page 119.

 

Sur le Zinc : le retour du hors d'oeuvre de Yves Camdeborde. Aux éditions Michel Lafon.
Hôtel Relais Saint-Germain, Carrefour de l'Odéon 9 (dans le 6ème arrondissement), 75006 Paris || TEL : 00 33 1 44 27 07 97

 

 

Commenter cet article