I believe I can flyyyyy

par Leslie Rijmenams

Best in sky 1Rotors, palonnier, hélice… Jusqu’il y a peu, ces termes m’étaient presque étrangers. Et puis, tout a changé. J’avais déjà eu la grande chance de survoler New York et le Grand Canyon en hélico étant plus jeune. Mais mardi, cette expérience dans les airs a pris une dimension supplémentaire. J’ai eu droit à une initiation au pilotage !

13h30. Arrivée à l’aérodrome de Namur (Suarlée). Marc et Benoit, 2 pilotes (en uniforme, grrrr) accueillent les quelques journalistes invités. Je rencontre également Leila Dantinne et Jordan Imberechts, jeunes pilotes d’hélicoptère et passionnés. Voilà un an qu’ils ont repris les rennes de Best in Sky, société créée en 2003 par un ancien pilote militaire, reconverti, dans le civil. Ceux-ci nous présentent l’entreprise : à la fois centre de formation, elle propose également des bâptêmes de l’air et des initiations au pilotage. N’ayant pas encore 25.000 euros à mettre dans des cours, je me limite donc à la dernière proposition. En tout cas pour le moment. Car il faut bien dire que si je gagnais à l’Euromillions, ce permis deviendrait très certainement, l’une de mes priorités.

En tous les cas, je suis déjà aux anges. En effet, mardi, j’ai pu toucher les manettes d’un hélico. Pour de vrai !! "Ce qu’il faut toujours garder à l’esprit, c’est qu’il faut faire des gestes tout doux. Ne jamais être brusque", indique Marc. L’homme aux 25.000 heures de vol me donne une petite formation théorique avant d’embarquer. Avec lui, je parcoure les différentes parties de l’hélicoptère, apprends quelques principes d’aérodynamique, l’action des différentes commandes…

Une demi-heure plus tard, me voilà assise en place pilote. J’enfile un micro-casque pour entendre les instructions nécessaires. Décollage. C’est parti pour 30 minutes ! Fort heureusement pour lui, moi, et mes 2 confrères à l’arrière du Robinson R44, le manche est double. Comme dans une voiture d’auto-école. Le vol est donc safe. Les rotors tournent à plein régime. Ni une ni deux, nous voilà à plusieurs dizaines de mètres du sol. Pas étonnant quand on sait que la vitesse de l’hélico peut aller jusqu’à 230km/h. Impressionnant, la première minute ! Je suis légèrement désorientée. Les petites craintes du début oubliées, je ne boude pas mon plaisir. Sous le contrôle de Marc, c’est bel et bien moi qui tiens le manche et comprends à quel point l’appareil est réactif. Je comprends mieux pourquoi il parlait de mouvement brusque à éviter. En effet, on dévie et pique du nez assez facilement, dans un hélico. "Il faut 15 à 20 heures pour pouvoir maîtriser les commandes. Cela dit pour pouvoir passer l’examen pratique, il faut avoir volé au moins durant 45 heures, dont 10 en solo."

best in sky 2

Après quelques minutes, nous survolons la citadelle de Namur, la Meuse, la Vallée de la Molignée.  L’instant est tout simplement magique ! Pour ceux qui désirent connaître la joie d’un vol en hélicoptère mais ne pas passer aux commandes, la société Best in Sky propose des baptêmes de l’air. Abbaye de Maredsous, jardins et rochers de Freyr, jardins d’Annevoie, île d’Yvoir… La tendance, désormais, pour découvrir le Namurois, ce n’est plus le road mais bien le flight trip. Un plaisir qui a un prix. Comptez une centaine d’euros par personne pour un vol d’une demie heure à bord du R44. En même temps, c’est le rêve d’une vie. Et tout est relatif. A la place d’une nuit dans un hôtel 5 étoiles, je préfère nettement toucher les astres de près. Ce mardi, j’étais dans les nuages. Au propre comme au figuré.


La société Best in Sky propose donc des cours, initiations au pilotage, baptêmes de l’air et répond à vos besoins pour des occasions spéciales (team building, mariage, transport vers Knokke, le Touquet…). Infos, tarifs et réservations sur le www.bestinsky.be. Pour la fête des pères, baptême de l’air de 6 minutes à 35 euros.  

Découvrez aussi l'article de Nicolas Gaspard : Voiture VS hélico : le défi de la croquette crevettes

 

Commenter cet article