Monday, blue(dy) monday

par Leslie Rijmenams

blue mondayLes scientifiques l'appellent le "blue monday". Le jour le plus déprimant de l'année. Les fêtes sont déjà loin derrière nous et les semaines avant l'arrivée du printemps semblent looooongues. Nous y sommes : le déprime day, c'est aujourd'hui, 21 janvier ! 

D'après l'entreprise spécialiste de l'absentéisme First Care, c'est le troisième lundi de janvier qu'on constate un pic d'absences au travail. Grisaille, manque de lumière, absence de perspectives... l'heure n'est pas au sifflotement naïf sur un air de Lilicub. Qu'on se le dise...

Quelques solutions, pour lutter contre la morosité ambiante : entourez-vous ! Profitez de la vie une fois sorti du boulot. C'est fou ce que la famille et les amis peuvent rebooster le moral en flèche. Autres conseils: voyez le verre à moitié plein, faites le plein de lumière et de vitamines ! 

Car le moral passe aussi par l'alimentation, privilégiez la vitamine C (orange, citron, poivron rouge, litchi, acerola...), la vitamine D et les acides gras (hareng, maquerau, saumon, sardine...). Les fruits secs sont également d'excellents anti-fatigue et anti-fringale. On n'oublie pas non plus les légumes verts et les légumineuses dans lesquels se cachent l'acide folique. 

Autre tuyau : d'après plusieurs études, le thé vert et le chocolat noir seraient bel et bien capables de réduire les symptômes dépressifs. Les crustacés et les laitages contiennent également de la vitamine B12, essentielle pour éviter les crises d'anémie. 

Quelques aliments clés pour une bonne journée : du thé vert, du pain (riz, pâtes) complet, des carottes, brocolis, fenouils et autres chicons. Un yaourt, un vrai jus de fruit, quelques fruits secs et légumineuses et c'est parti. Sans oublier un bon oeuf oméga 3 au p'tit dej et un pavé de saumon au déjeuner. Douceur ultime : un carré de chocolat noir. 30 grammes, pas plus. Après tout, c'est la qualité qui compte.

 

Commenter cet article