Prénoms : aidez la future Cthulhu !

par Leslie Rijmenams

prenom-name-my-daughterVous auriez voulu vous appeler Cthulhu, Megatron, Zelda ou Laquisha ? Alors ne lisez pas cet article. Un Canadien en manque d'inspiration demande aux internautes de voter pour le prénom de sa fille. Elle naîtra au mois d'avril. Il est encore temps de changer les choses...

A l'heure à laquelle je vous parle, le  prénom CTHULHU a remporté 74.163 suffrages. A la deuxième place (ouf!) : Amelia, suivie de Charlotte, et Olivia. Les internautes peuvent voter une fois, chaque jour pour le nom de leur choix. En une semaine, 1500 prénoms ont déjà été proposés. Vous l'avez compris, la geek attitude a encore frappé sur le net... Le manque d'inspiration ne réussit pas trop à ce fameux Stephen, à l'origine de l'initiative. Sa femme n'est pas pour et a garanti que le dernier mot lui reviendrait. Me voilà rassurée... 

Vos prénoms favoris : Emma et Lucas (mais ça varie en fonction des régions...)

A découvrir dans la presse ce matin : les prénoms les plus sollicités par les parents en 2012. Brièvement : 

** A Bruxelles : le top 3 se constitue d'Adam, Mohamed et Rayan chez les garçons. Chez les filles : Aya, Yasmine et Lina. 

** En Wallonie : vive les Nathan, Hugo et Louis. Léa, Luci et Emma ont fait fondre des milliers de parents. 

** En Flandre : Lucas a la cote, suivi de Liam et de Louis. Le Nord du pays s'accorde aussi autour d'Emma. Suivent Marie et Elise. 

** EN BELGIQUE : Vive les Rois Lucas, Louis et Noah. Longue vie aux Emma (prénom indétrônable pour la 10ème année d'affilée), Louise et Elise ! 

Un top 20 de prénoms... déjantés

C'est en Flandres que ça se passe. Vous voulez vraiment les connaitre ? Vous serez donc ravis d'apprendre qu'un couple a appelé sa fille Godiswithme (Dieu est avec moi). Autres idées pour votre future descendance : Myemmy Blue, Anna'Ol, Ecclesiaste, Miracle Julius, Pippa Blubell, Yombotoutblanc (alors là, j'adore!) et Prodige !

Alors que certains manquent d'inspiration, d'autres feraient mieux d'arrêter de penser.

 

 

Commenter cet article