Quel nouveau pion au Monopoly ?

par Leslie Rijmenams

Monopoly pionsChaussure, haut-de-forme, navire de guerre, voiture de course, brouette, dé à coudre, fer à repasser et le Fox Terrier. Pensez bien à ces pions car l'un d'eux sera bientôt définitivement relégué à la case prison. 

Hasbro vous demande en effet de quel pion vous êtes fan et excluera celui qui récoltera le moins de votes. Jusqu'au 5 février, vous pouvez faire votre choix sur facebook.com/Monopoly.

Autre question : qui remplacera le pion évacué ? Au choix : le petit robot, l'hélicoptère, la guitare, la bague en diamant et le chat. Pour marquer le coup, Hasbro lancera une édition spéciale du jeu : elle comprendra les huits pions actuels et les cinq nouvelles propositions. Rendez-vous en avril. Je sais quoi demander aux cloches...

Pour la petite histoire, c'est Charles Darrow qui a inventé le Monopoly. A l'époque, son idée était d'utiliser de petits objets comme des boutons en guise de pion. Les femmes étant plus malignes que les homme (on n'en doutait pas), sa nièce lui proposa d'utiliser les pendentifs de bracelets à la place. Une idée séduisante pour Parker Brothers qui commença à commercialiser le jeu avec des pions en métal dès 1935. Ceux-ci représentaient des objets familiers de la vie dans les années 30' : certains sont restés, d'autres ont disparu. On pense par exemple au canon, au sac à main, au cheval à bascule ou encore à la lanterne... 

Perso je ne peux m'empêcher de penser à mon défunt Grand-Père sans lequel le Monopoly n'aurait, pour moi, pas la même saveur. J'avais beau avoir 9 ans et demi, celui-ci ne me laissait jamais gagner. "Il faut se battre pour avoir ce qu'on veut, Leslie." Une vraie leçon de vie ce Monopoly, même s'il est décrié par beaucoup, préférant les jeux de collaboration. Non, moi à 9 ans et demi, j'étais dans la compétition. Je vois encore mon Grand-Père sourire en s'écriant : "il faut démoliiiiiiiiir" lorsque je tombais sur ses 3 maisons de la Rue Neuve et que je n'avais plus assez de sous. Sa journée était faite. 

Ces éternelles parties du dimanche sont pour moi des souvenirs inoubliables. Un conseil d'ami, transmis de génération en génération : essayez toujours d'avoir les terrains de fin de ligne : les bleus clairs donc, les oranges, les jaunes et les bleus foncés. C'est le meilleur rapport qualité/prix. Et puis les gares, très importantes les gares ! 

J'ai d'autres petits conseils à vous refourguer mais... est-ce bien utile de tout dévoiler ? Les joueurs du Monopoly ont leur tactique, aux même titre que les chefs de cuisine ont leurs petits secrets. 

Car aujourd'hui, l'indétrônable du Monop', c'est moi. Non, j'avoue, il reste mon père. Et on peut dire qu'il a été à bonne école.

 

Commenter cet article