Amour, love, liefde, amore

par Leslie Rijmenams

the world book of love leo bormans racineLove, love, love, chantaient les Beatles. Y'a pas qu'eux d'ailleurs. "Si nous supprimions le mot amour, nous devrions dire adieu à 90% des livres, des films, des magazines et des chansons." Après le succès mondial du World Book of Happiness, Leo Bormans se consacre aujourd'hui à ce qui nous fait vivre : l'Amour avec un grand A. Melting-pot de 100 réflexions universelles. 

Cupidon, c'est le fils de Vénus (déesse de l'amour) et de Mars (dieu de la gueurre). Pas étonnant que ses flèches ait un goût doux-amer, "imprégnées de douceur et de lutte, d'harmonie et d'incompréhension".

5 lettres, 4 phases

Jasmeet Kaur est une psychothérapeute indienne. Spécialiste des relations des couples, elle parle de 4 grandes phases de l'amour : 1. on tombe amoureux, 2. on se sent "aimé", 3. on ne comprend pas qu'on puisse être aimé, 4. on aime, tout court. D'après cette psy, les 3 premières phases sont nécessaires afin de comprendre ce qu'est l'amour. La notion de capitulation est aussi essentielle. Pourquoi ? Car l'abandon total à l'amour fait disparaitre notre ego et augmente l'acceptation de soi. Aimer, c'est donc"être". 

Le secret de l'amour à long terme

5 règles d'amour pour aimer à long terme : les bonnes manières, l'appréciation de son partenaire à sa juste valeur, l'évasion, la prise de risques et le maintien d'une vie sexuelle active. Les petites attentions et les contacts physiques sont aussi importants, au quotidien. C'est en tout cas ce que nous dit Kim Bartholomew.

Pour elle, aimer requiert beaucoup d'efforts mais il peut véritablement durer si nous cultivons les mêmes sentiments et les manières qui nous animaient lors du début de la relation.

Le stress, tue l'amour

Durant 20 ans, le Suisse Guy Bodenmann a étudié les répercussions du stress quotidien sur le fonctionnement des relations intimes. "Les petits tracas accroissent les risques de tensions et de conflits au sein des couples. Ils émoussent les sentiments positifs envers le partenaire." Le souci, c'est que les couples n'ont pas conscience de son effet néfaste. Moins de temps accordé à l'autre, langage négatif à répétitions, troubles du sommeils et dysfonctionnements physiques qui influencent l'humeur. Tous ces éléments peuvent aggraver les choses. 

La solution ? S'adapter l'un à l'autre. "Plus les partenaires sont capables d'affronter ensemble le stress, plus ils ont de chances d'avoir une relations satisfaisante et stable." 3 mots clés : partage et soutien mutuel. "Le taux cortisol, l'hormone du stress, baisse plus vite lorsque le partenaire apporte un soutien."

L'amour et les calculs

Comment bien prendre une décision ? "En vivant dans un couple basé sur l'harmonie et l'équilibre des rapports de force", nous dit Erich Kirchler. Pour cet Autrichien, "plus l'attachement émotionnel est faible, plus le principe d'amour se transforme en principe de crédit." Ce principe d'amour présente 6 caractéristiques de crédits. Retenons-en deux. 

1. Les partenaires heureux ne tiennent pas un compte (mental) des demandes et des obligations. En bref, ils ne donnent pas pour absolument recevoir. Ils agissent spontanément, de manière orientée vers le partenaire. Contrairement aux relations "économiques". 

2. Plus la relation est harmonieuse, moins un partenaire a besoin de conclure un maché avec l'autre. Les partenaires ne cherchent pas à exploiter les occasions de tirer profit de l'autre. 

 Après l'hétéro, l'homo, voici l'amour écosexuel

"L'amour écosexuel est l'amour qui va au-delà de notre nature homme ou femme, du nombre, de l'âge, de l'orientation, de la race et de l'espèce. C'est le style d'amour qui englobe tout ce qui vit comme étant un partenaire à égalité et maximalise la santé locale, mondiale et écosystémique." Serena Anderlini-D'Onofrio étudie cette tendance qui met en pratique de façon naturelle les arts de l'amour. Les écosexuels élargissent l'éventail des émotions qu'ils interprètent comme de l'amour ainsi que l'éventail des sensations qu'ils considèrent comme du plaisir. 

En d'autres termes, l'écosexualité, c'est un style universel d'expression amoureuse, à la fois érotique et artistique. Elle élargit l'amour et son action.

Vous avez compris quelque chose ? Moi bof... c'est un genre de : "oooh je vois un arbre, aaaah ! non?" C'est si bon de savoir qu'il y a des choses qui nous dépassent... 

Derniers conseils en vrac

- Entretenez un style sécurisant de relations sociales plutôt qu'un style anxieux et évitant. Complétez-le par un humour favorisant les liens sociaux plutôt que par un humour autodévalorisant. 

- Pardonnez. C'est l'une des clés d'une relation amoureuse heureuse et durable. 

- Pour vous sentir bien, tout simplement, entourez-vous de gens que vous aimez et qui vous aiment en retour. Evitez de perdre de l'énergie inutilement avec des gens qui vous sont néfastes.

- Aidez-vous ! L'une des meilleures sortes d'amour est celle dans laquelle les partenaires s'aident mutuellement à devenir le type de personne qu'ils aspirent à être. Les relations sont meilleures quand les besoins d'appartenance et d'autonomie se complètent.

- Soyez flexible et attentionné. Ce n'est que comme ça que vous pourrez soutenir les buts de votre partenaire. 

C'est pas compliqué, non ? O_o

 

Et juste un petit bonbon pour verser une p'tite larme :-) 

 

 

Commenter cet article