Ladies Night : bido et bedonnante

par Leslie Rijmenams

Ladies Night 40x60 AFFICHE COMBXL light 1Cette fois-ci, y'en a vraiment marre ! Georges ne peut plus voir son fils, Philippe, fan de rock est étouffé par une épouse nymphomane. Pour Bruce, c'en est assez d'être logé, nourri, blanchi par sa mère. Et puis il y a Fred, terrorisé par les filles. Pierre pour qui les Chippendales sont des tapettes. Et Eric, le complexé de la bande. Tous ont un point commun : ils sont au chomdu et ont besoin de fric... mais aussi et surtout de reconnaissance.

S'en suit alors un défi fou : réaliser un striptease façon Chippendales. Tant pis pour la bedaine, les fesses molles et la calvitie. Ce qui compte, pour les nanas, c'est le charme, l'humour, le regard ravageur. Grâce à Mimiche, le barman solidaire et Glenda, une ex-danseuse pleine de bonne volonté, la joyeuse troupe a sérieusement fait monter la température du Cirque Pauwels hier soir. Montée de désir maximale pour mes voisines, quelque peu hystériques. Pendant 2 heures, le public est tiraillé entre un réel débat de société - la difficulté de la réinsertion professionnelle quand on est au fond du gouffre - et les moments tordants d'une bande de 6 potes qui se mettent à poils. 

Ladies Night, c'est cette pièce de théâtre qui a inspiré The full Monty. Une comédie bedo et bidonnante. Une pièce touchante de dérision et de question de fond. Dès sa mise en scène en 2008, Daniel Hanssens s'est (encore) bien entourné, prouvant une nouvelle fois sa juste place en tant que directeur de la Comédie de Bruxelles (autrefois Argan42). "Une compagnie privée, privée de fonds. Alors parlez-en autour de vous" déclare-t-il, l'oeil vif, avant le début de la pièce. Et en effet, on aurait tort de ne pas communiquer.

Ladies Night nous livre le grand jeu. Un jeu mené de mains de maîtres. Car il faut être plusieurs pour chauffer à ce point la foule. Des sacrés bonhommes que sont Georges Lini, Eric De Staercke, Michel Hinderyckx, Frederik Haugness, Philippe Résimont, Pierre Pigeolet et Bruce Ellison. Ne pas tous les citer serait comme peindre un tableau sans y apporter la touche finale, celle qui l'illumine. Malgré leurs poignées d'amour, on aurait fortement envie de les aider, ces messieurs-là.

 

 

Ladies Night de Anthony Mc Carten, Stefen Sinclair et Jacques Collard. Mise en scène de Daniel Hanssens. 
A voir jusqu'au 25 mai au Cirque Pauwels (Boitsfort)

Infos et réservations via le www.comediedebruxelles.com et au 02 560 21 21

La Comédie de Bruxelles sera, cet été encore, au château du Karreveld lors du Festival Bruxellons.
La saison prochaine s'annonce quant à elle flamboyante avec le retour de Silence en coulisses et la Revanche de Gaby Montbreuse. 

 

 

 

Commenter cet article