La Story Phil Collins

par Brice Depasse

phil-collins 177 864

Lorsque Phil Collins sort son premier album solo en 1981, il est loin de se douter qu’il vient de poser la première pierre de l’édifice qui va faire de lui la plus grande star blanche des années 80.



Et comment pourrait-il l’espérer ? Avant In the air tonight, aucun membre d’un grand groupe, excepté les Beatles, n’a réussi à faire de succès en solo. De plus, Collins a le moral au plus bas car sa femme l’a quitté malgré ses efforts pour recoller les morceaux. C’est pour cette raison qu’il enregistre Face Value, un album exutoire, et c’est pour la raison que je vous ai exposée que la firme de disques de Genesis a refusé de le sortir.

Mais Atlantic qui distribue Genesis aux Etats-Unis lui offre l’opportunité de sortir ce disque solo. Collins s’est enfermé longtemps avec de rares amis dont Eric Clapton pour travailler ces chansons qui parlent de lui comme jamais auparavant.

Pour l’enregistrement, il a prévu de recourir à la section de cuivres d’Earth Wind & Fire, ce que son entourage lui déconseille : "c’est trop éloigné de l’univers de Genesis". Il va perdre son public, lui dit-on. Mais Phil n’écoute personne à part lui-même. Ce disque parle de lui, il est donc normal en vieux fan de la Motown qu’il y plonge son inspiration.

Comme nous sommes en 1980, Phil travaille énormément avec les nouvelles boîtes à rythme. Mais tu es fou, tu es batteur ! Tu ne vas pas utiliser une machine pour jouer à ta place ? Heureusement qu’il n’a écouté personne.

Le carton de l’album Face Value et de ses 45 tours va donc obliger Phil Collins à se mettre sérieusement au travail. Un an plus tard, paraît déjà son deuxième album solo qui, lui, va rester trois ans dans les charts anglais.

Entretemps, il a sorti un album avec Genesis, le fameux Abacab, mais aussi un avec Robert Plant, le chanteur de Led Zeppelin et un autre avec Frida de Abba.

Plus rien ne l’arrête : Phil Collins mène désormais quatre carrières de front : la sienne, celle de Genesis, celle de Brand X (son groupe de jazz avec qui il sort six 33 tours) et enfin celle du Collins, musicien et producteur. A son tableau de chasse, il y aura entre autres un deuxième album avec Robert Plant, deux albums avec Eric Clapton et un avec Philip Bailey d’Earth Wind and Fire.

Vous le savez, Phil Collins le chante dans In the Air tonight, cette ballade spectaculaire, je sens que cela va arriver, mon Dieu, j’ai attendu ce moment toute ma vie. Et cette fois, il y est.