La Story Spice Girls

par Brice Depasse

spice-girls-promo-image-4-the-correct-answer-to-the-who-is-the-best-spice-girl-question-is
100 millions de disques vendus en l’espace quelques mois, à peine trois ans. 40 millions d’albums et le reste en singles. Rien que ça.

 
Tel est le résultat de la révolution Spice Girls, ce groupe de cinq filles emmenées par leur manager qui plus tard créera La Nouvelle Star.

Lorsque Simon Fuller débarque dans la vie des Spice Girls, c’est à leur demande. Victoria, les deux Melanie, Geri et Pepi ont en effet fait un putch contre leur manager. Pensez donc, celui-ci voulait leur faire chanter des bleuettes idiotissimes et surtout leur faire porter les mêmes vêtements. On n’est plus à l’époque de la Motown. Les années 90, ce ne sont pas les sixties. Chacune d’elle souhaite exister et montrer sa propre personnalité. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’elles sont fortes.

Certaines d’entre elles se connaissaient avant de répondre au casting pour faire partie de ce groupe qui s’appellera Touch.

Elles ont accepté de suivre des cours de danse et de chant pour parfaire leur technique. Pour faciliter le travail et assurer des liens forts, elles ont emménagé dans la même maison pendant plusieurs mois. De l’incentive et du team building avant la lettre. C’est vrai que les Beatles ont fait la même chose trente ans plus tôt mais c’est parce qu’ils n’avaient pas d’argent.

Bref, notre Simon fait vite ses preuves en assurant une communication parfaite : Touch est devenu Spice, c’est déjà moins lisse puis Spice Girls à cause du rappeur américain Spice 1 dont aujourd’hui entre parenthèses plus personne ne se souvient.

Et puis surtout il décroche un solide contrat de disques avec Virgin qui en 1996 publie un premier single des Spice Girls.

Wannabe est une parfaite réussite dans la construction, l’écriture de la chanson et sa production. Quant au marketing, n’en parlons pas. Le clip est tout simplement phénoménal. Il s’en dégage une énergie, un mouvement qui ne peut que soulever l’enthousiasme positif d’une jeunesse qui ne demande qu’à voir cela. En trois minutes, le nom des Spice Girls devient connu du monde entier ouvrant le robinet de la soif de connaître ces cinq filles si différentes et pourtant si cohérentes dans leur groupe.

Le public sera le premier à demander la diffusion de la chanson via le clip. Les chaînes de télés croulent en effet sous les demandes. Les radios, du coup, vont suivre. Quatre millions d’exemplaires de Wannabe sont vendus. Virgin n’en avait imprimé que 50.000 au départ. La firme n’y croyait pas. Elle en aurait préféré une autre. Même les Spice Girls emmenée par Gery refusent de sortir un truc consensuel. C’est çà ou rien.
Wannabe est N°1 dans 18 pays, même aux Etats-Unis. On a jamais clamé si fort le girl power.