La Story Daft Punk

par Brice Depasse

tumblr mm35b87dGz1qmwrnuo1 1280
2013 a été, vous en souvenez, l’année Daft Punk. Le triomphe international de ce duo français culminait l’année suivante avec leur incroyable prestation télévisée mondiale en compagnie de Pharrell Williams, Nile Rodgers et Stevie Wonder.

Mais ils ont beau se cacher derrière des casques et un nom bidon à rallonge rigolo (pour l’un des deux), on sait quand même quelques trucs autres que les millions d’albums vendus, les disques de platine et les numéros 1. Je vous déballe ce que je sais ?

Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem Christo (qu’est-ce que je vous disais concernant leur nom !) sont des copains de lycée. Ils s’y rencontrent en 1987 alors qu’ils sont adolescents et quatre ans plus tard ils forment un trio avec Laurent Brancowitz. Le groupe se nomme Darlin’ et sonne grunge comme la plupart des jeunes formations dans le sillage de Nirvana.

Un label anglais indépendant sort leur single qui ne se vend guère. Darlin’ ne trouvant pas sa place sur la scène française, Laurent quitte le trio et formera bientôt Phoenix, le groupe de rock français le plus célèbre dans le monde actuellement. Il y avait vraiment un concentré de génies dans ce trio.

Voilà donc le duo de copains à la recherche d’un nouveau projet. Mais pourquoi aller chercher ailleurs ce qu’ils font déjà et ne pas rester à deux ? Du coup le rock, c’est plus compliqué. Justement, la musique est encore à cette époque en pleine explosion et mutation. On parle maintenant de techno, de house, bref des trucs qu’on peut faire à la maison sur des synthés et des ordis.

On entend aussi des choses étonnantes comme Dee-Lite qui jouent énormément sur le vintage, remettant des vieux sons à la mode. Et ça mettre l’ambiance, c’est un truc qu’on connaît bien dans la famille de Thomas puisque son père, Daniel Bangalter, a dans les années 70 sous le pseudo de Daniel Vangarde travaillé avec Ottawan, Sheila ou encore les Gibson Brothers.

Thomas et Guy-Manuel se lancent donc dans la house en bricolant chez eux des grooves mixés avec des sons très seventies et début eighties dont le célèbre mais oublié Vocorder qui sera leur marque de fabrique.

Comme nom, ils se sont choisis une expression créée par un journaliste anglais du Melody Maker pour qualifier la musique de leur ancien groupe : Daft Punk Thrash, punk idiot pourri. On enlève le thrash et le tour est joué : voilà un nom qui va sonner dans toutes les langues.

La rencontre déterminante a lieu lors d’une rave à Euro Disney avec un label anglais qui leur permet de sortir un premier disque en Grand Bretagne en 1994. L’année suivante, Da Funk est leur premier succès et en 1997 paraît le premier album, Homework. Réussite étonnante, ce travail fait à la maison se vend rapidement à 2 millions d’exemplaires notamment grâce au clip de Around the world réalisé par Michel Gondry, oui, celui qui mettra en scène le film culte Eternal sunshine of the spotless mind.

La suite vous la connaissez. Sauf le visage des Daft Punk qui se sont jurés de ne jamais le montrer. Enfin, jamais, … si vous êtes curieux et si vous êtes sur les sites sociaux vous pouvez voir à quoi Thomas ressemble puisqu’il est le mari de la comédienne Elodie Bouchez.