La Story in Belgium (21) : Champagne pour Machiavel

par Brice Depasse

MACHIAVEL1980

La séquence antenne :

Dans les années septante, très peu de groupes de rock belges ont la chance d’enregistrer un album. C’est le cas pourtant d’un groupe nommé francophone, Machiavel, composé de Bruxellois mais aussi de Wallons, le truc improbable.

est aussi une époque où les labels vendent beaucoup de disques. Ainsi de EMI chez qui Machiavel vient de sortir 3 albums dont le dernier, Mechanical Moonbeamsils sont réduits à un quatuor en cette année 1980, vous conviendrez que ça reste un chouia léger.

enregistrer leur nouvel, le producteur du groupe Golden Earingétranger avec ce producteur qui pour mieux les ferrer, les invite à faire la fête ce soir à ses frais. Comme il ne les accompagne, il leur signe un chèque en blanc.

Les membres de Machiavel, rock’n’roll oblige, sont des noceurs. Ils se tapent un bon resto et une nuit blanche dans les bars d’Amsterdam en se faisant conduire par la limousine.

aborder la montée de la chaussée de Vleurgat où habite le guitariste Thierry Plasa pas les moyens de faire le plein, il vaut mieux se méfier et ne pas leur confier la suite de leur carrière.

là, leur inspire une chanson qui figurera sur leur nouvel album : Champagne in Amsterdam.

Ce que Mario Guccio, le chanteur de Machiavel, ne dira pas dans la chanson c’est qu’après cette virée mémorable, il devait encore prendre le train pour Liège où il habite. Tombé endormi, il sera réveillé par un chef de train énervé au terminus à Aix-la-Chapelle.

L’album lui sera N°1, tout comme le 45 tours, une chanson qui n’a toujours pas pris une ride, Fly, et sur la face B duquel figure le fameux Champagne in Amsterdam.

flyMachiavelMachiavel, en 1980. De gauche à droite : Marc Ysaye, Mario Guccio, Thierry Plas et Roland Degreef