La story The power of love (FGTH)

Comment le chanteur punk Holly Johnson a-t-il imaginé ce nom de groupe bizarre « Frankie goes to Hollywood » ? Comment ce roi de la provocation, issu du cabaret gay et sadomaso, à qui on doit des brûlots comme « Relax » et « Two Tribes », a-t-il contre toute attente sorti un slow, une chanson d’amour telle que « The power of love » ?

Vous le saurez en écoutant cette story.

Frankie-Goes-To-Hollywood The-power-of-love