La Story R.E.M.

par Berhin Sabrina

R.E.M. marque le monde du rock au début des années 90. En trois ans, ils vendent 30 millions d’albums. Brice Depasse nous raconte comment ce groupe de rock alternatif et underground est devenu le rival de U2, selon leurs propres termes.

rem

L’histoire commence dans un bled géorgien du nom d’Athens. La country et le heavy metal sont les musiques de référence pour tous les jeunes du coin. Tous ? Non, Michael Stipe et Peter Buck, perdus dans cet univers Pepsodent, aiment le punk et décident de fonder leur propre groupe.

Image 2

 

 

Quand les membres de R.E.M. commencent leur carrière, aucun producteur de disque ne veut d’eux. Malgré tout, ils donnent beaucoup de concerts, devant une foule majoritairement estudiantine. En 1981, R.E.M. a les honneurs de la presse nationale pour la première fois, grâce au coup de cœur d’un journaliste du New York Times.

Image 2

 

 

Murmur, le premier album de R.E.M., sorti en 1983, ne connait pas le succès attendu. La percée du groupe vient avec leur cinquième album, Document, en 1987. Le magazine Rolling Stone qualifie même R.E.M. de meilleur groupe rock américain. En 1990, Michael Stipe, Peter Buck, Mike Mills et Bill Berry partent à la conquête de l’Europe avec leur désormais légendaire Out of time.

Image 2

 

 

En 1992, R.E.M. publie Automatic for the people, considéré comme leur meilleur album. Les singles Drive, Man on the moon et Everybody rencontrent un immense succès. Malgré ce triomphe, R.E.M. n’organise pas de tournée. Pour le public, cette absence est le témoin d’un problème…

Image 2

 

 

Le mort de Kurt Cobain ne laisse pas Michael Stipe indifférent. Le chanteur de R.E.M. s’était en effet lié d’amitié avec le leader de Nirvana. En sa mémoire, il écrit Let me in, un titre paru sur l’album Monster en 1994. Cet opus se vend à 9 millions d’exemplaires. Un chiffre de vente qui ne sera plus jamais atteint par le groupe. 

Image 2

 

 

 

Réécoutez Let me in, écrite par Michael Stipe en hommage à Kurt Cobain: