Maxi Story Renaud

par Brice Depasse

RENAUD

Forte personnalité mais mal dans sa peau, Renaud Séchan dit simplement Renaud est un des chanteurs les plus populaires de France et de la francophonie. Il l’a toujours été et le reste peut-on dire sans se tromper. L’émotion et le buzz suscités par sa participation à la chanson contre le virus Ebola en 2014 le prouve. Emotion parce que depuis des années la presse people y va de ses photos au téléobjectif et de ces phrases inquiètes de l’entourage du chanteur : Renaud est retombé dans ses démons d’alcool comme jamais, il ne dessoûle plus, il n’est plus que l’ombre de lui-même, il va même très mal physiquement.

Et puis tout à coup, on apprend la sortie d’un album et même d’une tournée en 2016.

En fait, en Belgique, nous, on savait qu’il enregistrait de nouvelles chansons dans son studio favori, l’ICP à Bruxelles. Mais bon, sachant ce qu’on savait via les sources précitées, on était quand même installé dans un wait and see et n’avions pas trop claironné. Le nouveau single étant définitif, interprété par un artiste qui donne l’impression d’être frais comme un gardon et avoir encore l’esprit revanchard, on se dit que même si la réalité doit être différente que la forme affichée, Renaud va nous livrer l’inespéré : un album dans lequel il ne mâchera pas ses mots sur des sujets qui nous concernent. Sans oublier de nouvelles occasions de rencontres même si c’est dans de grandes salles.

Alors avant ça, je vous propose un rappel des faits. Qu’est-ce qui fait que le petit Renaud Séchan est un jour devenu Renaud, le chanteur des déshérités et des contestataires avant de devenir celui de l’amour et de la vie, bref a fini par toucher tout le monde. Comment celui qui a cassé du CRS en 1968 et chanté la haine du système en est-il arrivé à écrire « J’ai embrassé un flic » ?

Deux heures de story, dans les pas, l’ombre et la lumière, d’un auteur et interprète hors du commun qui à n’en pas douter laissera une trace dans la grande histoire de la chanson, un genre qui n’a pas fini de prendre des galons au fur et à mesure que les légendes se forgent. Mais n’anticipons pas car comme le dit Renaud : il est toujours vivant et comme dit le proverbe Quand il y a de la vie, il y a de l’espoir.

Brice Depasse