La Story vidéo (34) : Idol des jeunes

par Brice Depasse

20Parmi les OVNIs apparus au début des années 80, laissez-moi vous présenter un certain William Broad, surnommé Billy Idol.

Si Billy est né en Angleterre, dans le Middlesex, c’est prémonitoire, fin 1955, il a tout juste deux ans lors de son premier séjour aux Etats-Unis, en compagnie de ses parents bien sûr. Quatre années durant lesquelles il s’imprègne d’une culture et d’un son.

Treize ans plus tard, Billy est à l’université, une aventure qui tourne court avec les débuts de l’époque punk. Il traîne en effet avec le contingent de Bromley, les fans des Sex Pistols qui les suivent à tous leurs concerts.

Le punk rock étant à la portée de tout le monde, le voilà maintenant guitariste. Il passe d’un groupe à l’autre et finit très rapidement par créer le sien qu’il nomme Generation X. Vu les ventes des Sex Pistols, il trouve très vite un contrat avec une firme de disques et est même le premier groupe punk à passer dans le fameux Top of the pops de la BBC, le hit parade de Guy Lux puissance 10 si vous voyez ce que je veux dire.

Mais le punk n’est qu’un feu de paille, la musique change vite. En 1981, Billy Idol quitte l’Angleterre et s’installe à New York où l’ex-manager des Kiss qui a fait des merveilles avec son groupe reconnaît en lui une gueule de star. Et cette gueule, elle va servir sur les grandes pochettes des 33 tours, des maxi et des clips vidéos.

Bill Aucoin sait vendre et le prouve. Premier single, premier succès : Mony mony est N°1 en Angleterre, N°3 aux Etats-Unis. Deuxième single, N°2 aux Etats-Unis. (Dancing with myself). Billy Idol est lancé. Son coup de maître reste l’album Rebel Yell pusiqu’il se vend par millions.

Avec sa tête de mauvais garçon, Billy Idol aligne quatre énormes hits passant du cri au registre crooner, couvert de cuir, de clous et de gel pour cheveux. Il n’impose pas seulement une musique, synthèse de hard rock et de groove mais aussi une attitude qu’il a bien sûr héritée des Rolling Stones et qu’on va retrouver chez toute une partie de la jeunesse américaine et dans le monde de la musique populaire des années 80.