Frankenstein Jr aux Beaux-Arts

par Brice Depasse

Young-frankenstein poster

Le comédien américain Gene Wilder nous a quittés récemment, vous le savez. Hasard de la programmation, la Cinematek projette Frankenstein Jr ce vendredi au Palais des Beaux-Arts, le film qui l’a révélé et dans lequel il incarne le jeune Frankenstein.

Le podcast :

La version Nosta Family (avec Sophie et Bruno) :

Non seulement c’est LE meilleur film de Mel Brooks mais il est considéré encore aujourd’hui comme une des plus grandes comédies de tous les temps. Une copie est d'ailleurs conservée par la Bibliothèque du Congrès américain, un organisme qui conserve les films pour les générations et les générations à venir, donc ils sont très sélectifs. Sur Allociné, c’est probablement un des rares à afficher cinq étoiles sur cinq dans les critiques de presse.

En deux mots, c’est une parodie/hommage aux films d’horreur des années 30, tournée sur le lieu et avec les décors du premier Frankenstein de 1931. C’est Gene Wilder qui a eu l’idée du film quand il tournait l’année précédente le Shérif est en prison avec Mel Brooks, autre immense succès.

Mel Brooks est avec ce film passé du statut de brillant scénariste et gagman de la télé et du cinéma à celui de réalisateur bankable. Il faut bien ça pour faire passer le projet de film en noir et blanc. Dix ans après son abandon définitif, en tourner un est un risque énorme : "le public préfère la couleur, le N/B c’est ringard et dépassé !" Pourtant Mel Brooks persiste, pire il fait adopter à ses acteurs les attitudes encore expressionnistes des acteurs de 1930, tout juste sortis du muet et utilise abondamment les fondus au noir entre les scènes.

Mais la grande trouvaille est d’appeler dans le casting, une star de la télévision anglaise, Marty Feldman dans le rôle d’Igor. Vous voyez qui c’est, celui qui a un œil qui dit merde à l’autre. Il en joue d’ailleurs, jugez plutôt, son nom est Igor, Igor en anglais mais qu’il prononce « eye-gore ». L’humour potache déployé par le trio Brooks-Wilder-Feldman va faire mouche au point qu’il n’est pas impossible qu’il ait influencé les créateurs du Muppet Show qui démarre l’année suivante. Regardez-le avec cet œil, c’est frappant.

Frankenstein Junior 02 - Igor occhio

Les répliques et scènes cultes ne se comptent pas. Les solides seconds rôles non plus comme Gene Hackman dans le rôle burlesque de l’ermite aveugle, un de ses rares rôles comiques, ou encore Peter Boyle, un des acteurs en vue qui interprète le monstre. Deux ans plus tard, John Lennon sera témoin de son mariage avec une journaliste que Boyle avait draguée sur le tournage pourtant grimé en monstre.

Frankenstein Jr a été une des plus grosses recettes de l’année 1975, marquant une génération tout entière. Il n’a aujourd’hui pas pris une ride et vous pouvez aller le voir sur grand écran au Palais des Beaux-Arts, rendez-vous sur le site de la Cinématek avec un K comme Frankenstein.

 

Commenter cet article