HOLLYWOOD AU BORINAGE
Un épisode de Ca s'est passé près de chez vous où le tout Hollywood débarque à Hornu

Ecoutez le podcast


Le 19 septembre 1955, il règne dans le Borinage une effervescence que la région des charbonnages de Mons ne connaîtra qu’une fois. Une rumeur, folle, se confirme : Kirk Douglas, l’actuelle plus grande star américaine vient d’arriver pour une dizaine de jours de tournage.

 

Pour ceux qui ont déjà pu le croiser, l’acteur est presque méconnaissable. Sa barbe rousse, ses cheveux drus et hirsutes n’ont en effet rien à voir avec ceux du personnage qu’il vient d'incarner dans 20.000 lieues sous les mers. Cette production Disney n’est en effet rien moins que le film le plus cher jamais réalisé à Hollywood mais aussi l’actuel plus grand succès en salles. Le film qui a émerveillé mais  aussi terrorisé les petits comme les grands. Alors Kirk Douglas dans le Borinage, excusez-moi mais c’est à peine croyable. Il faut le voir en vrai, absolument ! Où tourne-t-il ? A Hornu ! Oui, sur le site du puits 7, celui qui vient de fermer, créant un nouveau désarroi dans la population déjà très pauvre de la région.

 

Et quelle n’est pas la surprise des nombreux badauds de se faire engager sur le site du tournage pour y jouer les mineurs, petits et grands, leurs femmes et leurs mères. Certains vont gagner en quelques jours de quoi payer leur loyer pendant un an. Et comme ils étaient mineurs il y a peu encore, ils campent des figurants crédibles et ne sont pas avares de conseils techniques.



 

Le déjà célèbre réalisateur Vincente Minelli dont il s’agit du premier film tourné en extérieur est très à cheval sur la prise de vue et surtout les couleurs. Vous pensez ! Il s’agit de la vie de Vincent Van Gogh. Et si Kirk Douglas lui ressemble tant sans maquillage ni prothèse, c’est ainsi que l’idée du film est venue, il s’agit ici de montrer comment la noirceur du pays a donné au futur peintre la passion des couleurs. Alors il n’hésite à faire jouer et rejouer dix, quinze fois la même scène à la star du moment qui, étant coproducteur du film, met tout son cœur à l’ouvrage. Même l’angine qui lui tombe dessus un jour de repos ne l’empêche pas de tourner des scènes physiques ainsi que celle du sermon aux mineurs. Elle l’empêche toutefois  d’assister à la réception offerte par les administrations communales de Wasmes et Hornu qui ne pourront honorer la superstar, juste le réalisateur. Mais n’allez pas croire que Kirk Douglas les prenne de haut : il le prouvera aux mineurs figurants le dernier soir du tournage en venant boire le coup avec eux. Il amènera d’ailleurs sa propre bouteille de whisky. Non pas qu’il dédaigne la couleur locale, non. Surtout pas. Tous l’ignorent mais sa nouvelle épouse, Anne Buydens, est Belge. Il l’a rencontrée deux ans plus tôt lors d’un tournage en France.

 

Si Lust for life, La vie passionnée de Vincent van Gogh en français, ne rencontrera pas le succès de 20.000 lieues sous les mers, il vaudra à Kirk Douglas l’Oscar du meilleur acteur et laissera à de nombreux Belges un souvenir impérissable au point que l’un d’entre eux n’osera jamais dépenser son salaire de figurant, préférant garder les billets en souvenir. Ah oui, j’oubliais, l’hôtel Le Relais à Ville-Pommeroeul où Kirk Douglas a séjourné existe toujours. Quant à l'acteur, bientôt 103 ans, il vit toujours dans sa maison de Los Angeles avec la Belge Anne Buydens.


VOUS AIMEREZ AUSSI - ARTICLES
VOIR PLUS
Nostalgie : Saviez-vous que la musique est morte la nuit du 2 au 3 février 1959 ?
Saviez-vous que la musique est morte la nuit du 2 au 3 février 1959 ?
Retour sur le terrible accident qui a emporté trois stars du rock
Lire la suite...
Nostalgie : Connaissez-vous les origines de la famille Addams ?
Connaissez-vous les origines de la famille Addams ?
Remontez l'arbre généalogique avec Brice Depasse
Lire la suite...
Nostalgie : New Beat Story
New Beat Story
Trente ans après son apogée, la New Beat, phénomène belge méritait bien une story qui exhume quelques faits croutillants et oubliés ...
Lire la suite...
Nostalgie : L'histoire cachée derrière Girls Just To Have Fun
L'histoire cachée derrière Girls Just To Have Fun
Quand une chanson punk machiste devient un hymne pop féministe
Lire la suite...
VOUS AIMEREZ AUSSI - PODCASTS
VOIR PLUS
Le jour où la musique est morte (Episode 5)
"Et moi je te souhaite de te crasher la tronche dans ce coucou"
Le jour où la musique est morte (Episode 3)
Ce jour du 3 février 1959 qui a emporté la star du rock Buddy Holly
Le jour où la musique est morte (Episode 4)
Le dernier vol de l'âge d'or du rock'n'roll
Addams Family Story
Connaissez-vous les origines de la Famille Addams ?
VOUS AIMEREZ AUSSI - VIDÉOS
VOIR PLUS
Nostalgie : Nostalgie Magic Tour : découvrez l'Institut du sacré cœur à Yvoir
Nostalgie Magic Tour : découvrez l'Institut du sacré cœur à Yvoir
Nostalgie : Nostalgie Magic Tour : découvrez Les Glaïeuls à Messancy
Nostalgie Magic Tour : découvrez Les Glaïeuls à Messancy
Nostalgie : Nostalgie Magic Tour : découvrez la Maison Croix Rouge de Nivelles
Nostalgie Magic Tour : découvrez la Maison Croix Rouge de Nivelles
Nostalgie : Nostalgie Magic Tour : Découvrez l'ASBL les sarments à Liège
Nostalgie Magic Tour : Découvrez l'ASBL les sarments à Liège