« L’ÉTÉ INDIEN » N’ÉTAIT AU DÉPART PAS DESTINÉ À JOE DASSIN… MAIS À UNE AUTRE STAR DE LA CHANSON FRANÇAISE
Ce slow légendaire n’est une accumulation d’heureux hasards pour certains, plus malheureux pour d’autres…

Il faut rendre à César ce qui appartient à César : au départ, « L’été indien » est une chanson écrite par le compositeur italien Toto Cutugno. Connu pour avoir rédigé « Laissez-moi danser » pour Dalida et « En chantant » pour Michel Sardou, l’homme a de son côté également interprété le tube qui lui est dû… sous un autre nom : « Africa ».

 Cloclo laisse passer sa chance

Gros stress en 1974 pour Joe Dassin. Les ventes de son album Le Costume blanc ne cartonnent pas. Le chanteur doit renégocier son contrat avec sa maison de disque CBS. Jacques Plait, directeur artistique de Joe Dassin garde les oreilles grandes ouvertes, espérant trouver LE titre qui relancera son chanteur. C’est ainsi qu’il repère une chanson italienne du groupe Albatros : « Africa », cosignée par Toto Cutugno et Vito Pallavicini. Originalité du texte : le couplet est parlé alors qu’en fond sonore, on entend des chœurs fredonner « ba ba ba ». Il y a de l’idée de là-dedans… mais à la base… Joe Dassin n’était pas dans le viseur de Toto Cutugno qui cherchait quelqu’un pour reprendre le titre en Français.

Et pour cause : ce titre ne rencontrait que très peu de succès dans la Botte. Histoire de décoller, le chanteur souhaite que ce soit Claude François qui l’interprète en Français. Malheureusement pour Cloclo, Toto Cutugno est quelqu’un de plutôt ponctuel : il n’apprécie pas que le chanteur ait loupé l’un de leurs premiers rendez-vous car Monsieur s’est couché trop tard. Claude François a donc loupé son occasion... ce qui ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd. Jacques Plait, directeur artistique de Joe Dassin profite de ce fond bond pour signer son artiste.

Un succès planétaire
La maison de disque le promet aux Italiens : ce tube sera LE tube international de l’été 1975. Et elle ne se sera pas trompée. Vendu à 2 millions exemplaires dans le monde, le titre sort dans 25 pays et sera traduit en plusieurs langues dont en Anglais, en Italien et en Allemand. Un tube tube qui nous raconte, tout en nostalgie, une ancienne histoire d’amour sur fond de couleurs automnales de la côte Est américaine. Au vu de l’automne actuel, on s’imagine bien revivre cet amour, mais sous nos contrées. Et ainsi renait Joe Dassin, plus proche de nous encore.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI - ARTICLES
VOIR PLUS
Nostalgie : Découvrez pourquoi le tube de Eurythmics Sweat Dreams a failli ne jamais exister
Découvrez pourquoi le tube de Eurythmics Sweat Dreams a failli ne jamais exister
Annie Lennox et Dave Stewart voulaient tout arrêter quand ils ont trouvé cette mélodie.
Lire la suite...
Nostalgie : Découvrez l’histoire sombre de celui qui chantait le soleil
Découvrez l’histoire sombre de celui qui chantait le soleil
Nino Ferrer avait tiré sa révérence à l'aube de ses 64 ans
Lire la suite...
Nostalgie : (Vidéos) Johnny Clegg, ses plus belles chansons
(Vidéos) Johnny Clegg, ses plus belles chansons
Le Zoulou Blanc nous a quittés après une vie de combat.
Lire la suite...
VOUS AIMEREZ AUSSI - PODCASTS
VOIR PLUS
Elton John, un concert d'un nouveau genre à Anvers
L'artiste inaugure la technologie Peex Live, elle vous permet de mixer vous-même le son du concert.
Bonnie Tyler est de retour
La britannique revient avec un nouvel album et une tournée
Aretha Franklin est décédée à 76 ans
Retour sur la carrière de cette grande voix de la soul
Pascal Obispo évoque son 11e album
Le chanteur sortira un album très rock à la rentrée prochaine.
VOUS AIMEREZ AUSSI - VIDÉOS
VOIR PLUS
Nostalgie : Les premières fois de Louis Bertignac
Les premières fois de Louis Bertignac
Nostalgie : Les premières fois de Philippe Geluck
Les premières fois de Philippe Geluck
Nostalgie : Nostalgie vous offre 100 minutes pour changer le monde
Nostalgie vous offre 100 minutes pour changer le monde
Nostalgie : Les premières fois d'Olivier Minne
Les premières fois d'Olivier Minne