LOUIS DE FUNÈS : "JE N'AI PAS ÉTÉ ASSEZ DRÔLE !"
Le 10 octobre 1969 sortait en salles Hibernatus

On l’a tous vu au moins une fois, il s'agit d'un des classiques de Louis de Funès, signé par Edouard Molinaro, leur deuxième collaboration deux ans après le chef d’œuvre qu'est Oscar.

Ce sont deux films qu’il faut bien regarder parce que parmi ses trente premiers rôles, Hibernatus comme Oscar sont ceux où il a donné le meilleur de lui-même. Et pourtant, après ça, de Funès ne tournera plus jamais avec Molinaro, ce qui est regrettable. Pourquoi ne va-t-il le plus le faire ?

Parce qu’il ne s’entend pas avec lui. Molinaro est beaucoup plus jeune que lui et il sait ce qu’il veut. Gérard Oury également mais ils se connaissent depuis longtemps. Les frictions entre les deux hommes sont donc nombreuses sur le plateau. Enfin et surtout, Molinaro ne rit pas beaucoup, ce qui angoisse de Funès. Le réalisateur, c’est le patron et s’il ne rit pas, de Funès doute : « Je n’ai pas été assez drôle ».

Ainsi en jouant Oscar pendant des années au théâtre, il a mis au point une scène où il explose le public chaque soir. La scène figure avec bonheur dans le film et donc naturellement, de Funès et Molinaro décident qu’il y en aura une dans Hibernatus.

Arrive le tournage de cette fameuse scène « Je lui ai tout dit » dans laquelle de Funès coince. Après plusieurs tentatives, il ne se montre pas convaincant. Et pour cause, il n’a pas testé devant un public, ses partenaires ne peuvent pas rire et Molinaro ne bronche pas. Il y a juste le « recule où je te tape » adressé à Paul Préboist qui est gardé.

A 15 heures, de Funès fait arrêter le tournage. Le lendemain matin, il dit je ne la sens pas, tournons d’autres scènes. Le surlendemain, il appelle Molinaro : il ne viendra pas. Catastrophe pour la production : un jour chômé !

Quand il revient le jour suivant, il demande encore à tourner d’autres scènes. Et au milieu de la journée, il dit « on la fait ». Et là, il part dans un monologue de trois minutes où il se montre prodigieux. On le recommence une fois, deux fois pour les plans de coupe, avec le même bonheur. Mieux, il en rajoute dont les fameux "héhé héhééé", "ils ont la forme de cigare et paf !" ou encore "on va sur la Lune avec un gros insecte, module, …" Tout le monde est soulagé surtout de Funès qui s’est surpassé comme dans Oscar. Mais il est mal. Or Louis de Funès a besoin de sécurité, c’est un timide angoissé, en proie au doute, raison pour laquelle il s’entoure souvent des mêmes acteurs dans ses films. Il n'y aura donc plus de collaboration entre Molinaro et lui. Reste Hibernatus qui, comme Oscar, est à revoir.


Le podcast de ce matin dans La Nosta Family :


Ecoutez le podcast

VOUS AIMEREZ AUSSI - ARTICLES
VOIR PLUS
Nostalgie : La vérité sur Dirty Diana de Michael Jackson va (sûrement) vous étonner
La vérité sur Dirty Diana de Michael Jackson va (sûrement) vous étonner
Des années après la disparition du Roi de la Pop, des témoignages de proches ont levé bien des mystères autour de ses amours et des chansons où il les évoquait. Cette révélation est pour le moins fondamentale.
Lire la suite...
Nostalgie : 50 ans après : "Abbey Road" des Beatles est à nouveau N°1
50 ans après : "Abbey Road" des Beatles est à nouveau N°1
C'est officiel : Abbey Road est à nouveau N°1 de l'Ultratop
Lire la suite...
Nostalgie : Les débuts de Queen : comment cela s’est réellement passé
Les débuts de Queen : comment cela s’est réellement passé
Cette semaine, la story de Brice est consacrée aux débuts de cinq grands noms qui ont marqué le monde de la musique.
Lire la suite...
VOUS AIMEREZ AUSSI - PODCASTS
VOIR PLUS
A propos du Grand Bleu : podcast intégral
Rencontre entre Eric Serra et Brice Depasse à l'occasion du Ciné Concert Grand Bleu le 31 mars 2020 au Palais 12
La Story The CURE Saison 2 (Episode 1)
Ses longues absences pour cause de tournée angoissent Robert Smith
La Story The CURE Saison 2 (Episode 2)
La drogue, l'alcool, le stress : hiver 83, rien ne va plus pour The Cure
VOUS AIMEREZ AUSSI - VIDÉOS
VOIR PLUS
Nostalgie : Week-end spécial Florent Pagny
Week-end spécial Florent Pagny
Nostalgie : Nostalgie célèbre les 40 ans du Walkman
Nostalgie célèbre les 40 ans du Walkman
Nostalgie : C'est la rentrée ! Découvrez le nouveau spot de Nostalgie
C'est la rentrée ! Découvrez le nouveau spot de Nostalgie
Nostalgie : Les premières fois de Michel Fugain
Les premières fois de Michel Fugain