POURQUOI DANIEL BALAVOINE A-T-IL ÉCRIT "MON FILS MA BATAILLE" ?
La chanson ne raconte pas son histoire personnelle.

Parmi les titres marquants de Daniel Balavoine, il y a "Mon fils ma bataille". Un tube qui évoque la difficulté pour un père d'obtenir la garde de ses enfants en cas de divorce.

Lorsque ce tube sort, Daniel Balavoine n'est pas encore père. Jérémie naîtra en 1984, tandis que Joana verra le jour quatre mois après la mort de celui-ci. Ce n'est donc pas son histoire qu'il raconte...

Même si c'est un problème qui le touche personnellement (ses parents se sont séparés alors qu'il n'avait que 7 ans), c'est surtout le film, Kramer contre Kramer, dans lequel Meryl Streep et Dustin Hoffman s'affrontent autour de leur fils, qui l'inspire. Ainsi que l'histoire de son ami et guitariste, Colin Swinburne, engagé dans un procès contre son ex-femme pour récupérer la garde de leur enfant.

Celui-ci lui parle de son divorce difficile. Des confidences qui vont permettre à Balavoine d'achever son titre :

"Daniel m'a donné beaucoup de courage et m'a avancé de l'argent. J'ai perdu le procès même si ça s'est arrangé ensuite" expliquera Colin.

"Lors d'une rare visite que j'ai eue pour voir mon fils, il me dit : 'Papa, est-ce qu'on peut chanter ?' Alors je commence à chanter et il me dit : 'Je veux ma chanson, Mon fils, ma bataille de Daniel Balavoine'. Il avait six ans à l'époque, ça m'a touché, je crois que je ne l'oublierai jamais".

Écoutez  Balavoine parler de "Mon fils ma bataille" en 1980 à la télé française :


ARTISTE ASSOCIÉ
DANIEL BALAVOINE
Chanteur à la fois populaire et engagé, Daniel Balavoine a montré que la chanson française pouvait évoluer avec son époque. Après un parcours underground dans les années 1970 du groupe Présence aux premiers albums ambitieux (Les Aventures de Simon et Gunther, 1977), il fait une entrée fracassante dans les hit-parades avec le tube « Le Chanteur » (1978) et son rôle dans la comédie musicale Starmania. La décennie 1980 voit l'ascension irrésistible de cet enfant terrible de la chanson, faiseur de succès comme « Je ne suis pas un héros » ou « L'Aziza » et de polémiques en direct. Le 14 janvier 1986, l'auteur de « Sauver l'amour » trouve la mort dans un accident d'hélicoptère à l'âge de 33 ans. En 2010, pour le vingt-cinquième anniversaire de sa disparition, l'Intégrale des Albums Studios permet aux fans de retrouver intact l'univers de Daniel Balavoine.
VOUS AIMEREZ AUSSI - ARTICLES
VOIR PLUS
Nostalgie : « Starmania », ce que vous ignorez peut-être sur le spectacle
« Starmania », ce que vous ignorez peut-être sur le spectacle
La création de Michel Berger et Luc Plamondon vous a-t-elle déjà révélé tous ses secrets ?
Lire la suite...
Nostalgie : Daniel Balavoine, ce tube l’a rendu célèbre et pourtant, il était pour un autre
Daniel Balavoine, ce tube l’a rendu célèbre et pourtant, il était pour un autre
Le chanteur avait écrit une chanson magnifique en pensant à son ami Johnny Hallyday.
Lire la suite...
VOUS AIMEREZ AUSSI - PODCASTS
VOIR PLUS
Elton John, un concert d'un nouveau genre à Anvers
L'artiste inaugure la technologie Peex Live, elle vous permet de mixer vous-même le son du concert.
Bonnie Tyler est de retour
La britannique revient avec un nouvel album et une tournée
Aretha Franklin est décédée à 76 ans
Retour sur la carrière de cette grande voix de la soul
Pascal Obispo évoque son 11e album
Le chanteur sortira un album très rock à la rentrée prochaine.
VOUS AIMEREZ AUSSI - VIDÉOS
VOIR PLUS
Nostalgie : Les premières fois de Louis Bertignac
Les premières fois de Louis Bertignac
Nostalgie : Les premières fois de Philippe Geluck
Les premières fois de Philippe Geluck
Nostalgie : Nostalgie vous offre 100 minutes pour changer le monde
Nostalgie vous offre 100 minutes pour changer le monde
Nostalgie : Les premières fois d'Olivier Minne
Les premières fois d'Olivier Minne