Télécharger la nouvelle application Nostalgie sur Android
X
ROXY MUSIC, DÉCADENT AVANT DE DEVENIR HIGH CLASS
Cette semaine ressort en magasin le premier album de Roxy Music sous tous les formats.

Une bonne nouvelle pour tous ceux pour qui Roxy Music est  l’incarnation du groupe romantique du début des années 80 avec le beau Bryan Ferry et sa mèche qui retombe … et surtout des titres comme More Than This, Avalon et la reprise de John Lennon, Jealous Guy. Ce titre figurait en fait sur l’album Imagine mais n’avait à l’époque de sa sortie, 10 ans plus tôt, connu aucun succès. Il faut le savoir. C’est l’incroyable version de Roxy Music qui la sort de l’oubli.

Alors pourquoi est-il si important ce premier album de Roxy Music ? Et bien parce qu’il marque le début d’une nouvelle époque : rien à voir avec le romantisme, c’est le rock décadent. Qui a imité l’autre ? Difficile à imaginer mais David Bowie et Roxy Music incarnent alors ce nouveau rock décadent. Oui, en 1971, Bryan Ferry ex-professeur de céramique dans une école pour jeunes filles de Newcastle dont il a été viré, décide de se consacrer entièrement à la musique. Un an plus tard, le premier album de Roxy Music est leur apporte déjà le succès.

Mais ne nous leurrons pas : si dans ce groupe nous trouvons des musiciens qui vont faire les beaux jours de l’avant-garde des années 70 comme Brian Eno, c’est le look des musiciens et les pochettes de leurs albums qui vont être à l’origine de l’intérêt du public pour Roxy Music.

Les mecs de Roxy, c’est le genre aristocrate après une nuit blanche de ribote, des gars très classe, rétros vestimentairement, mais qui ont ce goût de déplaire. Leur attitude est donc flegmatique, un peu (beaucoup) gens foutres qui font une musique avant-gardiste et dérangeante sur du rock un peu ancien. Et ça donne quelque chose de totalement inédit.

Et donc sur la fameuse pochette de ce premier 33 tours, on a droit à une photo de pin-up semblant sortie des années 40-50. L’impact sur le public et la presse est immédiat et il va être copié mille fois. Car les années suivantes, ils vont remettre ça, à chaque album, sans oublier ce goût pour les films noirs américains des années 40. C’est ainsi qu’Amanda Lear va se faire vraiment connaître. Jusque-là, elle est une people pop branchée. Après s’être retrouvée sur DEUX pochettes de Roxy Music, elle devient une icône.

Et donc, en 1972, Roxy Music aligne déjà les hits en Angleterre mais un conflit d’intérêt avec le jeune prodige qu’est Brian Eno provoque son départ l’année suivante. Pour pallier le vide créatif laissé par ce génie, Bryan ferry va diriger Roxy Music vers des reprises de titres moins connus du rock et de la soul des années 60 avec un bonheur éhonté.

Ecoutez le podcast

ARTISTE ASSOCIÉ
ROXY MUSIC
Le groupe Roxy Music, formé à Londres en 1971, abritait en son sein un chanteur charismatique et des musiciens doués qui ont représenté la face la plus glamour et artistique du glam rock. Bryan Ferry, auteur-compositeur, était entouré de Brian Eno (synthétiseurs, parti après le deuxième album), Phil Manzanera (guitare), Andy Mackay (saxophone), Graham Simpson (basse) et Paul Thompson (batterie). La musique novatrice et sophistiquée du groupe résonne sur les albums Roxy Music (1972), For Your Pleasure et Stranded (1973), Country Life (1974) et Siren (1975), avant d'adopter les sonorités synthétiques de la new wave en vogue sur les enregistrements suivants Manifesto (1979), Flesh + Blood (1980) et le dernier, Avalon (1982). Parallèlement, Bryan Ferry a déjà entamé une carrière solo de crooner à succès. Il reforme Roxy Music en 2001 puis dix ans plus tard pour une série de concerts, sans suite en studio. La formation demeure essentielle dans l'évolution du rock anglais des années 1970, l'avènement du punk, de la new wave et de la synth-pop.
VOUS AIMEREZ AUSSI - ARTICLES
VOIR PLUS
Nostalgie : L'impossible succès de Supertramp
L'impossible succès de Supertramp
Ceux qui ont connu une star de la pop ou du cinéma sur les bancs de l’école ont tous dit la même chose : on n’aurait jamais cru. !
Lire la suite...
Nostalgie : 20 clichés de stars quand elles étaient au lycée
20 clichés de stars quand elles étaient au lycée
Les reconnaîtriez-vous, juste avant qu'elles n'entrent dans la légende ?
Lire la suite...
Nostalgie : His name was Mortimer
His name was Mortimer
Ce 12 novembre, Mort Shuman aurait fêté ses 80 ans
Lire la suite...
Nostalgie : Les films iconiques de la Science-Fiction
Les films iconiques de la Science-Fiction
Pourquoi offrir 2001, Blade Runner, Matrix et Mad Max en 2018 ?
Lire la suite...
VOUS AIMEREZ AUSSI - PODCASTS
VOIR PLUS
L'impossible succès de Supertramp : 3ème épisode
Vous les reconnaissez ? A leurs débuts, rien n'est facile. Les Supertramp ont tout fait pour exister. Ecoutez ...
L'impossible succès de Supertramp : 4ème épisode
C'est l'histoire d'un millardaire qui croit en Supertramp : une ouverture de fou !
L'impossible succès de Supertramp : 5ème épisode
100 dollars pour un petit déjeuner et un succès mondial
L'impossible succès de Supertramp : 1er épisode
Pourquoi Rick Davies est-il l'improbable fondateur d'un des plus grands groupes des années 70
VOUS AIMEREZ AUSSI - VIDÉOS
VOIR PLUS
Nostalgie : Le Nostalgie Magic Tour revient pour une 9e édition
Le Nostalgie Magic Tour revient pour une 9e édition
Nostalgie : Interview Patrick Bruel : "Johnny a beaucoup compté pour moi"
Interview Patrick Bruel : "Johnny a beaucoup compté pour moi"
Nostalgie : Interview Pascal Obispo : "Michel (Polnareff) fait un album? Je l'attends avec impatience !"
Interview Pascal Obispo : "Michel (Polnareff) fait un album? Je l'attends avec impatience !"
Nostalgie : Nostalgie back to the 90s
Nostalgie back to the 90s