N Nostalgie
Alexia Laroche-Joubert

Alexia Laroche-Joubert : « La Star Academy était un fiasco »

L'ancienne directrice et productrice du programme a raconté les débuts chaotiques.

Lorsqu'une émission connait un incroyable succès, on oublie que les débuts ne sont pas toujours aussi simples.

C'est le cas de la Star Academy qui aurait pu ne jamais connaître la gloire.

"C'était un fiasco"

Sur le plateau de Touche pas à mon poste, la productrice Alexia Laroche-Joubert s'est souvenue des tous débuts de la Star Ac.

Elle raconte qu'après le succès du Loft sur M6, TF1 a voulu surfer sur la vague et proposer aussi une téléréalité. Le problème : le public n'adhère pas.

"C'était un fiasco", a expliqué Alexia Laroche-Joubert. "Je me retrouve en réunion avec tout l'état-major de TF1 et Stéphane Courbit, le patron d'Endemol. On leur dit : 'On va vous rembourser. On est désolé. Ils avaient deux mois et demi de diffusion et on leur dit : 'On va passer en deuxième partie de soirée et on va vous rembourser'."

Le chant comme solution

L'actuelle patronne de la société Adventure Line Productions (qui produit notamment Koh-Lanta et Fort Boyard) explique que leur erreur avait été de trop vouloir faire de la téléréalité. Or, la force de la Star Academy était le chant.

C'est la direction de TF1 qui a compris le souci. "Patrick Le Lay, le grand patron de TF1, arrive et dit : 'Il y a un truc que je ne comprends pas. Ce sont des chanteurs. Pourquoi ne chantent-ils pas vos gamins ?"

En faisant simplement chanter les candidats, Endemol est parvenu à redresser la situation et à faire grimper les audiences.

Consécration

Finalement, la Star Academy devendra une émission incontournable entre 2001 et 2008.

Après 8 saisons, le programme bascule sur NRJ12, mais ne connaît plus le même succès.

De nombreuses révélations

L'émission aura lancé la carrière de nombreuses personnalités : Jenifer, Olivia Ruiz, Nolwenn Leroy, Quentin Mosimann, Elodie Frégé, Sofia Essaïdi, Grégory Lemarchal...

C'est également la Star Academy qui aura fait de Nikos Aliagas, l'animateur fétiche de TF1.