RETOUR SUR LA RELATION EN CHANSONS ENTRE MICHEL BERGER ET VÉRONIQUE SANSON
« Seras-tu là », « Quelques mots d’amour », « Le maudit »… tant de messages cachés que se sont envoyés les tourtereaux… après leur rupture.

Petit retour en arrière. En 1972, Michel Berger et Véronique Sanson filent parfait amour. Un jour, Berger, alors directeur artistique de Sanson, attend sa belle au studio d’enregistrement mais elle n’arrive pas. Elle est tombée amoureuse du musicien Stephen Stills. Totalement sous le charme, elle se marie et s’installe aux Etats-Unis. Une rupture dont ne se remettra pas Michel Berger de sitôt. En 1975, il sort son opus Que l’amour est bizarre. 7ème chanson de l’album :  Seras-tu là

« Et quand nos regrets. Viendront danser. Autour de nous. Nous rendre fous. Seras-tu là ?  Pour nos souvenir. Et nos amours. Inoubliables. Inconsolables. Seras-tu là ? »

Cette chanson s’adresse à Véronique Sanson. Et la réponse ne se fait pas attendre. Elle arrive en 1976, année où France Gall et Michel Berger célèbrent leur union. Véronique Sanson répond à son ancien amoureux, sans détour. Elle envoie : Je serai là.

« Je sais quand je vois ton image. Que je serai là. Il n’y aura plus de mirage. Je serai là. Je parle de toi. Comme si tu étais mort. Mais j’ai le son de ta voix. Qui tourne encore. […] Il nous restera la musique. Quand on sera vieux. Si tu veux. » 


Pas de doute, Véronique Sanson s’aplatit. Et elle s’excusera même dans Le Maudit, s’adressant à l’homme qu’elle a trahi. 

« Tu repenses à ta vie. Déjà. Tu comptes combien de gens tu as déjà trahi. Combien de gens que tu as déjà fait souffrir. Et du fond de ton remords. Tu l’aimes encore. Tu es prisonnier de ton secret. Mais ta douleur efface ta faute. »


Et les échanges ne s’arrêteront pas là… les deux artistes se hantent mutuellement. En 1980, « il manque quelqu’un près de moi » clame Michel Berger dans Quelques mots d’amour. Dans Mortelles pensées en 1988, Véronique Sanson « rêve de filer vers d’autres nuits ». Quelle peine, quel gâchis, que de regrets pour Sanson, qualifiée par le journaliste et producteur Yves Bigot comme la véritable femme de Michel Berger. Pour France Gall, l’ouvrage Quelque chose en nous de Michel Berger fut un véritable coup de poignard. Et, en se mettant à sa place, on peut la comprendre. 

ARTISTE ASSOCIÉ
FRANCE GALL
Fille du parolier Robert Gall, France Gall (née Isabelle Gall, Paris, 9 octobre 1947 - Neuilly-sur-Seine, 7 janvier 2018) prend le relais familial et devient une idole de la période yéyé avec des succès comme « Ne sois pas si bête » ou « Sacré Charlemagne ». Sous la plume de Serge Gainsbourg, son style gagne en consistance avec les titres « Laisse tomber les filles », « N'écoute pas les idoles » ou « Poupée de cire, poupée de son », qui remporte le Grand Prix du Concours Eurovision de la Chanson, pour le Luxembourg, en 1965. L'année suivante la voit interpréter « Les Sucettes », qui crée la polémique. La chanteuse collabore avec d'autres auteurs-compositeurs avant de rencontrer Michel Berger, qui lui écrit un répertoire sur-mesure à partir de « La Déclaration » (1974). Pendant près de deux décennies, tous deux vont former le couple modèle de la chanson française et un tandem à tubes (« Ça balance pas mal à Paris », « Musique », « Si maman si ») dont le point d'orgue est la comédie musicale Starmania, créée sur scène en 1978. Les années 1980 apportent d'autres moissons de succès avec les titres « Tout pour la musique », « Il jouait du piano debout », « Résiste », « Cézanne peint », « Hong-Kong Star », « Elle elle l'a » et « Babacar ». Le décès de Michel Berger, en 1992, interrompt cette collaboration et laisse France Gall sans voix. Retirée des studios, elle participe à quelques tours de chant en 1994 puis en 1997. Cette année-là, le destin la frappe à nouveau lorsqu'elle perd sa fille Pauline. De plus en plus rare, elle ne réapparaît que parcimonieusement en public. En 2015, elle soutient la création de sa comédie musicale Résiste, chantée au Palais des Sports par de jeunes talents. Son décès d'un cancer le 7 janvier 2018, à l'âge de 70 ans, donne lieu à une succession d'hommages.
VOUS AIMEREZ AUSSI - ARTICLES
VOIR PLUS
Nostalgie : L’histoire de « la chanson sur ma drôle de vie » de Véronique Sanson
L’histoire de « la chanson sur ma drôle de vie » de Véronique Sanson
C’est un titre à part dans le répertoire souvent mélancolique de la chanteuse
Lire la suite...
Nostalgie : (Vidéo) Un duo mythique des Enfoirés !
(Vidéo) Un duo mythique des Enfoirés !
Il y a 30 ans Véronique Sanson et Johnny Halliday chantaient « Toute la Musique que j’aime »
Lire la suite...
Nostalgie : (VIDÉO)-M- reprend "La groupie du pianiste" de Michel Berger
(VIDÉO)-M- reprend "La groupie du pianiste" de Michel Berger
-M- a repris, en direct à l'antenne la chanson de Michel Berger, qu’il avait composée pour France Gall
Lire la suite...
VOUS AIMEREZ AUSSI - PODCASTS
VOIR PLUS
Bonnie Tyler est de retour
La britannique revient avec un nouvel album et une tournée
Aretha Franklin est décédée à 76 ans
Retour sur la carrière de cette grande voix de la soul
Pascal Obispo évoque son 11e album
Le chanteur sortira un album très rock à la rentrée prochaine.
Depeche Mode prévoit 12 nouveaux coffrets
Le groupe va ressortir tous ses singles en format vinyle
VOUS AIMEREZ AUSSI - VIDÉOS
VOIR PLUS
Nostalgie : Ce samedi 23 mars, c’est la super SoulParty by DJ Lilo
Ce samedi 23 mars, c’est la super SoulParty by DJ Lilo
Nostalgie : Le DAB+ c'est quoi?
Le DAB+ c'est quoi?
Nostalgie : Les Mouches d'Or : Découvrez le meilleur du pire de la télé belge
Les Mouches d'Or : Découvrez le meilleur du pire de la télé belge
Nostalgie : Gagnez vos vacances au ski avec Nostalgie
Gagnez vos vacances au ski avec Nostalgie