N Nostalgie
patrick bruel

L’histoire du tube «  Casser la voix  » de Patrick Bruel

Comment est né le hit « Casser la voix ». de Patrick Bruel ? Un tube salvateur pour le chanteur qui a traversé les générations. Retour en 1989...

Ça ressemblait à la chanson de la dernière chance.

En 1984, Patrick Bruel fait un carton dans les bacs avec son single Marre de cette nana-là. 

Pourtant, les années suivantes sont un peu plus difficiles en termes de ventes de disques pour le chanteur.

Tout bascule en 1989 avec la sortie d'une chanson qui va bouleverser sa carrière : Casser la voix

Patrick Bruel s'inspire de son idole

En 1987, Patrick Bruel assiste à La Rochelle au concert de son idole, Jacques Higelin. C'est une révélation pour lui.

Le chanteur prend conscience de l'artiste qu'il veut devenir :

"En voyant ce spectacle, je vois ce qu'est l'artiste que je veux être. C'est à dire un artiste et un homme libre de ses audaces, de son expression, de sa générosité, de sa manière de recevoir, sa manière de donner, sa manière de profiter, sa manière de vivre la scène".

Une fin de soirée à chanter 

Ce passage à La Rochelle se termine au petit matin dans la chambre de son hôtel.

À 6 heures, il se saisit de sa guitare et compose alors les premiers accords de son futur tube, Casser la voix. "Et là, je pose ma guitare, je laisse la chanson de côté".

1989, l'année charnière

Cette année-là, Patrick Bruel ressort les premières notes qu'il avaient composées à La Rochelle.

L'artiste est alors en plein enregistrement de son album Alors regarde à New York.

"On est déjà à 14 chansons, et Mick Lanaro, mon ingénieur du son, me dit "Bon y'a rien d'autre, on a fait le tour ?". Je lui dis : "Ouais attends, il y a peut-être ce truc là." Et je lui joue le début de "Casser la voix". Et il me dit "Wow, c'est bien ça, il faut la finir !" .

L'aide d'un parolier 

Grâce à l'auteur-compositeur Gérard Presgurvic, les paroles de la chanson finissent par voir le jour.

Séduit, Patrick Bruel fait alors le pari avec son parolier de faire de Casser la voix, le premier single de son album. Un pari gagnant : que ce soit au niveau des charts ou de la popularité de son interprète, le titre balaye tout sur son passage !

Il symbolise même à lui seul le démarrage de la "Bruelmania" : 

 "Ça faisait beaucoup de choses en même temps, qui nous ont amenés à un phénomène un peu surprenant et agréable, mais il fallait être vigilant parce que ça prenait des proportions importantes ".

 

Écoutez dès maintenant le Journal de la Musique sur Nostalgie tous les jours à 8h50 et 16h30.