N Nostalgie
Forrest Gump course

Un fan de Forrest Gump court 25.000 km et recrée l'itinéraire du film

Il s'appelle Rob Pop, il vient du Royaume-Uni et il a parcouru 43 Etats américains.

Voici l'histoire d'un fan qui a pris les mots du réalisateur de Forrest Gump, Robert Zemeckis, très au sérieux... 

"Cours, Forrest, cours"

Cette réplique est l'une des répliques les plus cultes du cinéma. Si le film a près de 30 ans, Forrest Gump attire toujours autant la sympathie.

Tom Hanks y livre une interprétation magistrale et pour certains fans, l'adoration vire à l'obsession... 

Parmi eux : Rob Pop. Avouez qu'il y a un a un air de ressemblance...

Rob Pop Forrest Gump
© CAPTURE D'ÉCRAN RUNNER'S WORLD / YOUTUBE

"Faire quelque chose de différent"

L'idée de Rob Pop lui vient de sa mère, Cathy. Comme l'explique le New York Post, avant le décès de celle-ci en 2002, il lui a fait une promesse : faire quelque chose de sa vie qui le rendrait différent des autres

Au journal il raconte : "D'un coup j'ai eu une illumination. Il y avait des centaines d'individus qui avaient traversé l'Amérique en courant, mais pas un qui avait fait le parcours de Forrest Gump."

Parcours Forrest Gump
© CENTIVES

Un défi commencé en 2016

L'homme a commencé cette quête inédite en 2016. Originaire de Liverpool, il a traversé l'Atlantique pour courir et encore courir. Bilan : 43 États américains traversés en 422 jours. Rop Pop a fait 4 fois le tour du pays, soit un total d'environ 25 000 kilomètres

Contrairement à Forrest Gump qui "avait eu juste envie de courir", Rob Pop court pour "une raison particulière". Vétérinaire, les fonds récoltés pour sa course étaient destinés à l'association de protection de la Nature World Wide For Nature (WWF). 

Un parcours plein de péripéties

Forcément, un voyage de cette taille est parsemé d'embûches... 

Quelques semaines après son départ, Rob Pop se blesse : il souffre d'une déchirure musculaire du quadriceps gauche. Pas question pour autant d'arrêter la course. Il arrive à Memphis en marchant... puis il reprend la course. 

Mais les éléments climatiques se sont aussi déchainés. Forcément, sur un an de course dans un pays aussi vaste, le sportif a connu des phénomènes extrêmes : feux de forêts, forte chaleur, blizzards...

"Je changeais de chemise peut-être quatre ou cinq fois par jour. À chaque fois que je l'essorais, il y avait bien une demi-pinte de sueur qui dégoulinait" confie-t-il. 

Mais rien n'arrête le joggeur ! Entre 2 étapes, le quarantenaire participe à d'autres courses. Marathon de Boston, 10 km de l'Oregon ou encore divers marathons en Angleterre.

En 2018, il a même décroché le record du monde Guinness du marathon le plus rapide réalisé par une personne vêtue en costume de film. Bye bye la reine des Neige qui avait le titre. 

Tom Hanks ne répond pas

Depuis son épopée, le marathonien a tenté de contacter l'acteur Tom Hanks à plusieurs reprises. En vain... Mais on garde espoir. 

Reste à voir quelles chansons le sportif écoutait en courant... Pour s'inspirer, il aurait pu écouter la webradio Nostalgie Cinéma et tomber sur les meilleurs titres de Forrest Gump.