N Nostalgie
Johnny Hallyday et Patrick Bruel

Patrick Bruel se souvient de son ami Johnny Hallyday

Cela fait trois ans que Johnny nous a quittés… À cette occasion, Patrick Bruel s’est remémoré d’une période où le rockeur lui est venu en aide.

Trois ans après sa disparition, Johnny reste dans le souvenir de tous. Plusieurs projets sont d’ailleurs sortis cette année : un album symphonique, un single inédit ou encore un nouveau projet live...

Invité de RTL France, Patrick Bruel est revenu longuement sur sa relation avec le rockeur. La première fois que les deux artistes se sont croisés, c’était en 1984 au Zénith. Cette rencontre fut marquante pour le jeune Patrick : «  En passant en coulisses, Johnny sort de scène à ce moment-là, avant d'arriver à sa loge, il passe devant nous, et avant même de dire bonjour à qui que ce soit, il se tourne vers moi et il me dit : "Vous avez beaucoup de talent, vous irez très loin".  »

Johnny Hallyday a toujours été là pour lui

Et ce n’est pas la seule fois que Johnny tapera dans le mille concernant la carrière de son ami. Durant l’émission, une archive de l’émission «  Fréquenstar  » a été ressortie et dans laquelle Johnny raconte qu’il avait vu encore une fois juste : «  J'ai connu Patrick à l'époque où il chantait des chansons un peu plus marrantes. Un jour, je lui ai dit : "Tu devrais chanter des chansons plus costaudes, plus hard, plus émotives". Comme il était comédien, il aurait très bien pu chanter par exemple "Quoi ma gueule, qu'est-ce qu'elle a ma gueule". Un jour, il vient me voir, on fait une télévision ensemble, il me chante "Casser la voix". Je lui ai dit : " Écoute, c'est ta chanson, à mon avis, tu vas vraiment démarrer ta carrière maintenant"  ».

Même dans une période plus compliquée de sa carrière, l’interprète de la «  Place des grands hommes  » a reçu le soutien de Johnny : «  Il me tend la main dans un moment qui n'est pas facile pour moi. Un moment où il y a beaucoup de doutes. Que ce soit moi, le métier, le public... Ça fait trois ans ou quatre ans que je n’ai pas fait grand-chose. […] Il me permet de faire une mise au point, pour moi, savoir où je me situe, de voir l'ovation de 80.000 personnes, et le regard de tout le métier et toute la presse ce soir-là. Je pense qu'il m'a fait un cadeau immense.  »

Une amitié que le chanteur n’oubliera pas : «  J'étais très touché par lui, son histoire. J'étais très touché de nos tête-à-tête, moins il y avait de monde, plus il se désinhibait, plus il parlait, plus il se racontait. C'était une chouette personne.  »

Fan de Johnny ? Découvrez notre webradio Nostalgie Hallyday !